Festival de Cannes 2018 : revivez la cérémonie de clôture et la remise de la Palme d'or

, modifié à
  • A
  • A
De gauche à droite : la Libanaise Nadine Labaki, le Japonais Hirokazu Kore-eda et l'Américain Spike Lee.
De gauche à droite : la Libanaise Nadine Labaki, le Japonais Hirokazu Kore-eda et l'Américain Spike Lee. © AFP
Partagez sur :
Au Festival de Cannes le jury a décerné sa Palme d'or à Hirokazu Kore-eda pour son film "Une affaire de famille"
L'ESSENTIEL

Après douze jours passés sous le signe du septième art, Cannes a tourné la page du 71ème Festival de Cannes. La cérémonie de clôture du festival, avec l'annonce du palmarès par le jury, a eu lieu sur la Croisette. Le Japonais Hirokazu Kore-eda a reçu la Palme d'or pour son film Une affaire de famille.

 

Les infos à retenir :

- Palme d'or pour Une affaire de famille d'Hirokazu Kore-eda

- Palme d'or spéciale pour Jean-Luc Godard avec Le livre d'image

- Aucun film français récompensé

Pas de films français récompensés. C'est le Japonais Hirokazu Kore-eda qui a été sacré samedi soir à Cannes. Il a reçu la Palme d'or pour son film Une affaire de famille. C'est la première palme d'or japonaise depuis L'Anguille de Shohei Imamura en 1997. Une affaire de famille raconte l'histoire d'une famille qui vivote et chaparde dans les magasins, qui recueille une fillette maltraitée.

Spike Lee faisait son grand retour à Cannes cette année, 27 ans après sa dernière venue en compétition pour Jungle Fever. Retour gagnant pour le cinéaste qui a obtenu le Grand Prix du 71ème Festival de Cannes.

Le Prix d'interprétation féminine, a été décerné à Samal Yeslyamova pour son rôle dans le film Ayka. Le Prix du scénario a quant à lui été remis à deux films : Heureux comme Lazzaro et Trois visages.

Il était favori depuis la projection du film. Le Prix d'interprétation masculine est revenu, sans surprise, au comédien italien Marcello Fonte, pour son rôle dans Dogman de Matteo Garrone.

Pour la première fois depuis six ans, aucun film français ne figure au palmarès.

Palme d'or spéciale pour Jean-Luc Godard. Jean-Luc Godard, 87 ans, était en compétition avec Le livre d'image cette année. Le jury a choisi de lui remettre une Palme d'or spéciale, saluant ainsi sa capacité à réinventer continuellement le septième art. En 2014, il avait reçu le Prix du Jury pour Adieu au langage, son précédent film.

Asia Argento prend la parole sur scène. L'actrice Asia Argento a été invitée à remettre le Prix d'interprétation féminine lors de la cérémonie de clôture. Elle a marqué les esprits de la salle avec son discours. Sur scène, elle a rappelé le viol qu'elle a subi par Harvey Weinstein en 1997, pendant le Festival de Cannes. "Je veux faire une prédiction : il ne sera plus jamais le bienvenu à Cannes", a affirmé l'actrice italienne devenue un symbole du scandale Weinstein, détonateur à travers le monde d'un vaste mouvement de libération de la parole autour des agressions sexuelles.

 

Le palmarès intégral : 

Palme d'or : Une affaire de famille d'Hirokazu Kore-eda

Palme d'or spéciale : Jean-Luc Godard pour Le livre d'image

Grand prix : BlacKkKlansman de Spike Lee

Prix d'interprétation féminine : Samal Yeslyamova pour son rôle dans Ayka

Prix d'interprétation masculine : Marcello Fonte pour son rôle dans Dogman

Prix de la mise en scène : Cold War de Pawel Pawlikowski

Prix du jury : Capharnaüm de Nadine Labaki

Prix du scénario ex-aecquo : Alice Rohrwacher pour Heureux comme Lazzaro et Nader Saeivar pour Trois visages de Jafar Panahi.

Europe 1
Par Guillaume Perrodeau