Ségolène Royal fait ses premiers pas de débatteuse sur LCI

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
L'ancienne ministre Ségolène Royal devient débatteuse régulière de l'émission "En toute franchise", sur la chaîne info du groupe TF1. Une information révélée ce dimanche 27 septembre, quelques heures avant que l'ancienne ambassadrice des pôles n'apparaisse pour la première fois à l'antenne dans son nouveau rôle.

Une ancienne candidate à la présidentielle à télévision. Ségolène Royal a annoncé ce dimanche au JDD avoir accepté de devenir débatteuse politique LCI, sur la chaîne info du groupe TF1. L'ancienne ministre de l'Environnement interviendra de manière régulière dans l'émission "En toute franchise", diffusée tous les dimanches à 18h et présentée par la journaliste Amélie Carrouër.

Retrouvez toute l’actu médias dans notre newsletter quotidienne

Recevez chaque jour à 13h les principales infos médias du jour dans votre boîte mail. Un rendez-vous incontournable pour être au point sur l’actu, les audiences télé de la veille et faire un point sur les programmes à ne pas manquer.

Abonnez-vous ici

La recherche de "débat intellectuel de fond"

Ségolène Royal interviendra dans la deuxième partie de "En toute franchise", où Amélie Carrouër mène un débat entre deux personnalités. "Je trouve intéressant, au vu des questions qui traversent notre société, de participer à un moment de débat intellectuel de fond", a expliqué la socialiste au JDD pour justifier sa participation régulière dans l'émission, qui a commencé dès ce dimanche

Dans son première débat, Ségolène Royal faisait face à l'ancien ministre Luc Ferry. Les deux politiques reconvertis dans la télé ont débattu de l'islamisme en France et des sanctions imposées en conséquence du Covid-19. Parmi les débatteurs réguliers de cette émission, on trouve aussi une autre personnalité issue du monde politique : Daniel Cohn-Bendit.

Un poste qui arrive dans un moment de creux politique

Ce début de reconversion intervient après que Ségolène Royal ait été démise de ses fonctions d'ambassadrice des pôles en janvier 2020. Ségolène Royal s'était alors montrée très critique à l'encontre du gouvernement, sortant du devoir de réserve qu'imposait sa fonction. Ce qui ne l'a pas empêché d'expliquer ensuite en juillet avoir été approchée pour entrer au gouvernement. Une information qui n'avait pas été confirmée par Matignon.

A l'époque de son licenciement en tant qu'ambassadrice des pôles, Ségolène Royal avait commenté sur Twitter : "Je prends acte de mon limogeage, car je choisis ma liberté de parole". Une liberté de parole qu'elle va donc pouvoir exercer sur LCI.

Europe 1
Par Charles Decant avec Alexis Patri