Pourquoi les Français font (un peu) plus confiance aux médias

  • A
  • A
Partagez sur :
Le journal "La Croix" publie son baromètre annuel de la confiance des Français dans les médias, réalisé avec Kantar. Son niveau est en hausse par rapport à 2020. Le directeur du journal, Guillaume Goubert, détaille mercredi dans "Culture Médias" les raisons de cette évolution, principalement liées à la crise sanitaire.
DÉCRYPTAGE

Avec la crise sanitaire, on aurait pu imaginer une saturation des Français. Mais ils sont en réalité plus nombreux à porter de l'intérêt à l'actualité. C'est l'un des enseignements de l'édition 2021 du baromètre La Croix-Kantar sur la confiance des Français dans les médias. Le directeur du journal, Guillaume Goubert, détaille mercredi dans Culture Médiasce qui a plu aux Français, mais aussi les marges d'amélioration qu'ils pointent dans le traitement médiatique de l'actualité.

"Une amélioration de la confiance, pas un bond"

Dans le détail des chiffres, Les Français sont 67% à porter de l'intérêt à l'actualité (+8% sur un an) et 66% à se dire satisfaits de la manière dont ils ont été informés. "Les indicateurs sont tous orientés positivement", ajoute Guillaume Goubert. "Ce n'est pas un bond de la confiance, mais c'est une amélioration sur tous les critères."

En 2020, le Covid-19 a été le sujet d'actualité principal 306 jours sur 365. Les Français estiment que les médias l'ont bien traité, même s'ils soulignent des manquements. "Ils donnent des satisfecits sur des choses simples, comme l'application des gestes barrières, les chiffres de la pandémie, etc.", précise le directeur de La Croix. "Ça devient négatif sur les sujets où il y a pu avoir de l'incertitude : la recherche sur les vaccins, les conséquences psychologiques du confinement, l'usage de l'hydroxychloroquine."

Certains sujets pas assez traités

Mais le Covid-19 n'a pas été l'unique sujet de l'actualité en 2020. Les Français estiment ainsi avoir été informés "ni trop, ni trop peu" sur l'attentat de la basilique de Nice et l'assassinat de Samuel Paty. Ils auraient cependant voulu être davantage informés sur trois sujets principaux : la convention citoyenne pour le climat, les abus sexuels dans le sport et les révoltes populaires en Biélorussie.

"Dans les médias institués, il ne faut pas avoir peur de parler aux lecteurs de sujets qui ne sont pas, a priori, au premier plan de leurs préoccupations. Il faut simplement trouver la manière de les intéresser à ces sujets", préconise Guillaume Guibert. 

La radio, toujours première

Le baromètre 2021 montre que la crédibilité accordée par les Français augmente de 2% pour les médias télé, radio et presse écrite. Avec 52% de Français qui la jugent crédible, la radio reste le média dans lequel les Français ont le plus confiance. Internet reste dernier avec 28% de crédibilité, mais connaît une hausse de 5% sur un an. Les internautes Français par ailleurs sont de plus en plus nombreux à s'informer sur les sites de médias de référence.

Ce baromètre annuel La Croix-Kantar est le 34ème du genre. Mené du 7 au 11 janvier, il a interrogé en face à face à leur domicile un échantillon représentatif de plus de 1.000 Français.

Europe 1
Par Alexis Patri