Quand Apple met des bâtons dans les roues de Facebook

, modifié à
  • A
  • A
7:35
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :
Apple teste actuellement une mise à jour de son système d'exploitation qui vise à renforcer la protection des données personnelles de ses utilisateurs. Ces changements inquiètent Facebook, qui pourrait perdre une part importante de ses revenus publicitaires.

Apple teste actuellement une mise à jour de son système d'exploitation, son iOS, présent notamment dans tous ses iPhone et ses iPad. Et elle ne plaît pas du tout au réseau social Facebook, qui y voit une menace pour ses précieux revenus publicitaires.

La manne financière des données personnelles

Apple annonce que cette mise à jour vise à renforcer la protection des informations personnelles de ses utilisateurs. Dans les faits, cette nouvelle version obligera les détenteurs d'iPhone à donner leur accord pour que leurs données soient utilisées à chaque fois qu’ils quittent une application. Et donc, dès qu'ils passent de Facebook ou Instagram à un site marchand, notamment en cliquant sur une publicité. 

Mark Zuckerberg, le patron de ces deux réseaux sociaux, a très peur que les utilisateurs refusent ce transfert d'informations. Parce que le nerf de la guerre pour Facebook, c’est justement la publicité. Le réseau social la vend à prix d’or parce qu’elle est extrêmement ciblée, et ce grâce à ces fameuses données que le site récolte sur chacun de ses millions d'inscrits.

En soit, Facebook ne peut pas s’opposer à cette évolution. Mais il n'a pas hésité à communiquer pour assurer que ce seraient d’abord les PME qui souffriraient de ces changements. Il n’a en revanche pas du tout parlé des dizaines, voire centaines de millions de dollars, qu’il pourrait perdre si les annonceurs se détournaient finalement de ses services. La version finale de la mise à jour Apple, au cœur du conflit, sera dévoilée en septembre.

Europe 1
Par Charles Decant avec Alexis Patri