"Gilets jaunes" : la distribution de Ouest-France, Maine-Libre et Courrier de l'Ouest perturbée

, modifié à
  • A
  • A
L'édition d'Angers d'"Ouest France" a notamment été impactée. (photo d'archive)
L'édition d'Angers d'"Ouest France" a notamment été impactée. (photo d'archive) © DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :
Une imprimerie des Journaux de Loire a été bloquée dans la nuit de dimanche à lundi par quelques dizaines de "gilets jaunes", empêchant la livraison de 75.000 exemplaires de trois titres régionaux. 

Des "gilets jaunes" ont empêché la distribution de 75.000 exemplaires du Courrier de l'Ouest, du Maine-Libre et d'Ouest-France dans la nuit de dimanche à lundi, a indiqué la direction des Journaux de Loire. "Nous condamnons cette entrave à la liberté de la presse. La direction des Journaux de Loire et de Ouest-France vont déposer plainte dans la semaine", a déclaré Marc Dejean, directeur général délégué des Journaux de Loire (Maine-Libre, Courrier de l'Ouest et Presse Océan), filiale du groupe SIPA-Ouest-France.

Blocage et filtrage de l'imprimerie. Selon lui, entre 40 et 50 "gilets jaunes" ont mené une opération de blocage et de filtrage de l'imprimerie des JDL à Angers entre 21h30 dimanche et 04h du matin lundi. Seuls 55.000 exemplaires des journaux de cette imprimerie ont pu être distribués. Les journaux les plus touchés sont le Courrier de l'Ouest du Maine-et-Loire, Ouest-France édition d'Angers et, dans une moindre mesure, Le Maine-Libre/Sarthe et Ouest-France/Sarthe. La perte financière est estimée à "un peu plus de 100.000 euros", selon Marc Dejean.

Des titres régionaux déjà impactés par les "gilets jaunes". Fin décembre, 180.000 journaux du groupe Ouest-France n'avaient pu être diffusés après un blocage de camions par des "gilets jaunes" à la sortie d'une imprimerie du groupe en Loire-Atlantique. Les quotidiens régionaux Le Télégramme et La Voix du Nord ont également été touchés par des perturbations depuis le début du mouvement.