Fort Boyard : "Le père Fouras était un danseur de Maurice Béjart", dévoile Olivier Minne

  • A
  • A
olivier minne 1:36
Olivier Minne présente la 32e saison de Fort Boyard © Europe 1
Partagez sur :
La 32e saison de l'émission culte Fort Boyard débute samedi soir sur France 2, toujours présentée par Olivier Minne. Invité de l'émission d'Anne Roumanoff "Ça fait du bien", ce dernier tente de comprendre le succès de l'émission, et distille des informations sur la véritable identité du père Fouras.
INTERVIEW

Son générique est connu de tous. L'émission Fort Boyard revient samedi soir sur France 2 pour une 32e saison, présentée par Olivier Minne. Une longévité qui surprend ce dernier, même s'il lui trouve de nombreuses très bonnes raisons, comme il l'explique au micro d'Anne Roumanoff et sa bande dans l'émission Ça fait du bien. Un Olivier Minne qui avait fait, dans une interview, une déclaration surprenante au sujet du père Fouras à laquelle Anne Roumanoff n'a pas manqué de le faire réagir.

Le Fort Boyard, "une madeleine de Proust"

"Je vivrais bien avec le père Fouras, il a fait de la danse. Il a un beau fessier", avait déclaré l'animateur, qui ne semble pas revenir sur ses propos, bien qu'il ne les reformule pas au micro d'Europe 1. Il réagit en faisant cependant des révélations sur l'identité du plus célèbre personnage du fort. "Le père Fouras a été danseur chez Maurice Béjart. Et un grand, grand, grand danseur", insiste-t-il.

Cela fait 14 saisons qu'Olivier Minne anime Fort Boyard, sur les 32 que compte l'émission. "32 saisons, c'est hallucinant", s'étonne l'animateur, pour qui le programme est devenu au fil du temps une émission de transmission intergénérationnelle. "Les enfants d'hier, qui sont les parents d'aujourd'hui, ont dans l'idée de donner à leurs propres enfants cette espèce de madeleine de Proust en regardant l'émission avec eux", estime-t-il.

"On ne se prend pas au sérieux"

Mais cette durée dans le temps serait également due, selon Olivier Minne, au fait que "le programme ne s'est pas vraiment trahi". "Certes, le jeu n'est plus du tout celui que Patrice Laffont ou Jean-Pierre Castaldi présentaient", conçoit-il. "Il n'empêche que la mécanique est la même, et qu'il y a un état d'esprit  qui reste : c'est une équipe qui vient et qui est solidaire, elle ne se bat pas contre d'autres, mais pour une cause. C'est autant de choses qui plaisent aux parents et aux grands-parents. Et puis, on ne se prend pas au sérieux, il y a de l'effort, et il y a de vrais personnages."

De vrais personnages qu'Olivier Minne retrouvera sur France 2 à partir de samedi, avec parmi lesquels le fameux meilleur danseur du fort, le père Fouras.

Europe 1
Par Alexis Patri