Fabrice Bailly (TF1) : "Mask Singer est un format extrêmement addictif et hypnotique"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Invité d'Europe 1, le directeur des programmes et des acquisitions du groupe TF1 a évoqué l'émission "Mask Singer", diffusée pour la première fois vendredi soir. À l'étranger, le programme fait déjà un carton dans tous les pays où il est diffusé.
INTERVIEW

TF1 joue gros. Vendredi, la première chaîne va proposer le premier numéro de Mask Singer. Le principe ? Douze personnalités chantent masquées, sous des costumes. À l'aide d'indices distillés dans des magnétos, quatre enquêteurs (Kev Adams, Anggun, Alessandra Sublet et Jarry) tentent de deviner qui se cachent derrière ces costumes. Un format qui arrive en France pour la première fois, alors qu'il a été un succès partout là où il est passé.

"On a repéré l'émission lorsqu'elle est arrivée aux États-Unis", explique Fabrice Bailly, directeur des programmes et des acquisitions du groupe TF1, dans Culture médias. La Fox avait fait l'acquisition de ce format, déjà très connu en Asie du Sud-Est. "C'est un programme addictif, quand on a vu l'émission, c'est assez hypnotique", promet l'homme de télévision.

"Les personnalités le cachent à leur entourage"

Le secret est donc de mise pour le programme. Réalisateur, technicien, public : personne ne sait qui vient sur scène pour chanter en costume. "Les personnalités le cachent à leur entourage", souligne même Fabrice Bailly. "C'est d'ailleurs un moteur qui les pousse à participer au format, afin de surprendre leur famille", détaille le directeur des programmes de TF1.

Une telle émission a évidemment un coût. "On est dans la fourchette haute des divertissements de TF1", ne cache pas Fabrice Bailly. Côté audiences, la première chaîne espère réunir 4,5 millions de personnes. "On sera déjà content", affirme-t-il.

Europe 1
Par G.P.