Maxime Saada (Canal +) sur les droits TV de la Ligue 1: "A ces prix-là, c'était complètement déraisonnable"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Au lendemain de l'appel d'offres sur les droits télé de Ligue 1, au cours duquel Canal + a tout perdu, Maxime Saada, président du Directoire du groupe Canal Plus, contre-attaque au micro de Patrick Cohen.

DIRECT VIDÉO

Dans deux ans le football français ne devrait plus être diffusé par Canal +. Mardi, la chaîne cryptée, diffuseur historique du football français depuis sa création en 1984, a vu s'échapper la totalité des droits TV de la Ligue 1 pour la période 2020-2024 au profit d'un groupe espagnol, Mediapro alors que les droits télé de la Ligue 1 ont atteint un nouveau sommet à 1,153 milliard d'euros. "Je suis déçu de ne pas avoir remporté les droits. Mais à ces prix-là, c'était totalement déraisonnable", commente mercredi le président du Directoire du groupe Canal Plus, Maxime Saada, invité de Patrick Cohen sur Europe 1. "C'était impossible pour nous de miser de telles sommes et je crois que c'est impossible pour un quelconque acteur de miser de telles sommes."

"Je pose la question de la survie de Mediapro". Pour le dirigeant de Canal + la partie n'est d'ailleurs pas finie. "Deux ans c'est long, on verra ce qui peut se passer. J'estime que Mediapro a payé 800 à 850 millions d'euros pour les droits qu'ils ont acquis. Pour rentabiliser, cette somme il faudrait à peu près 7 millions d'abonnés à 15 euros par mois. BeIn sport ça fait 6 ans qu'ils sont là, ils sont à peine arrivés à 3, 5 millions d'abonnés, alors qu'ils ont les droits de la Coupe du monde, l'Euro, le basket… On pose beaucoup la question de la survie de Canal. Moi je pose la question de la survie de Mediapro. Car je suis sur que Canal + survivra".