Des acteurs aux chefs d'Etat : pourquoi Larry King était une légende de la télévision

  • A
  • A
Larry King 3:16
Larry King est décédé samedi à l'âge de 87 ans. © GREGG DEGUIRE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Partagez sur :
Le roi de l'interview, pionner de "l'infotainment" (l'info divertissement), Larry King est décédé à l'âge de 87 ans samedi. En 63 ans de métier, dont 25 ans à CNN, il a interrogé les plus grands : de l'intégralité des présidents américains depuis 1974, en passant par des chefs d'Etats étrangers aux stars d'Hollywood les plus discrètes. 

Une icône de la télévision américaine s'est éteinte. Le célèbre animateur Larry King est décédé samedi à 87 ans. La cause de sa mort n’a pas été dévoilée, mais il avait été admis à l’hôpital il y a plusieurs semaines après avoir contracté le Covid-19. Le roi de l'interview avait une allure bien reconnaissable : de grandes lunettes carrées, chemise aux manches retroussées, cravate multicolore et surtout deux larges bretelles apparentes. De Bill Clinton à Céline Dion, de nombreux hommages lui ont été rendus. Même Vladimir Poutine, qu'il avait interrogé dans son late-show, a salué son "grand professionnalisme". 

Les chiffres sont encore plus parlants : près de 50.000 interviews, 63 ans de métier dont 25 ans sur la même chaîne qui a fait sa gloire : CNN. Il a animé sa célèbre émission : "Larry King Live" jusqu’en 2010, avec des cartons d’audiences. Il lui est arrivé d’être suivi par 160 millions de foyers, dans 220 pays. Son show était entré dans le Guinness des Records comme l’émission restée le plus longtemps à l’antenne avec le même présentateur et sur le même créneau horaire : chaque soir de la semaine, à 21 h. Sa notoriété lui a d’ailleurs valu de jouer son propre rôle dans des dizaines de films ou séries télé.

Des chefs d'Etats aux acteurs rares de cinéma 

Tous ceux qui faisaient l’actualité venaient d’abord sur son plateau. L'animateur aimait discuter avec ses hôtes. Il disait d’ailleurs ne pas trop préparer ses interviews, pour être surpris, comme ses téléspectateurs. Larry King a reçu des personnalités de domaines variés : politique, religion, sport, économie, culture mais aussi des victimes de faits-divers ou de catastrophes, des escrocs, des meurtriers, des "experts" en phénomènes paranormaux… Il avait reçu tous les présidents américains depuis 1974, et même certains chefs d'Etat étrangers : Vladimir Poutine, Mouammar Kadhafi, Margaret Thatcher, Hugo Chavez mais aussi le Dalaï-Lama, ou encore Yasser Arafat. 

Et puis, côté paillettes, la liste serait beaucoup trop longue à établir, mais il était connu pour décrocher les invités les plus convoités. Et notamment ceux qui se faisaient rares dans les médias, à l'instar de Franck Sinatra par exemple. Il s'est retrouvé au micro de Larry King en 1988. Même chose pour l’acteur Marlon Brando, très rare à la télévision. Il a tout de même terminé son interview en chantonnant avec Larry King et en lui offrant un baiser sur la bouche. Une image qui avait fait beaucoup de bruit à l’époque, en 1994.

Beaucoup d’exclusivités que ses détracteurs expliquaient par sa complaisance avec ses invités. Larry King assumait totalement. "Ca ne m’intéresse pas de mettre les gens mal à l’aise", expliquait-il. Il ne se revendiquait d’ailleurs pas journaliste, mais préférait le terme d’"infotainer", qu’on pourrait traduire par "infodivertisseur". Un pionnier du genre

Europe 1
Par Louise Bern, Charles Decant, édité par Mathilde Durand