Delphine Wespiser : "J'adorerais faire à la télé ce que fait Faustine Bollaert"

, modifié à
  • A
  • A
delphine wespiser 0:51
Delphine Wespiser aimerait animer une émission de témoignage © Europe 1
Partagez sur :
Delphine Wespiser, Miss France 2012, est l'invitée vendredi de "Ça fait du bien" pour la publication de son livre "Devenir pleinement et sereinement soi, les clés pour être en accord avec son corps, son cœur et son esprit". La chroniqueuse de "Touche pas à mon poste" évoque également ses désirs de télé.
INTERVIEW

Comédienne et chanteuse, Delphine Wespiser (Miss France 2012) est également devenue ces dernières années une personnalité télé, avec notamment la présentation des Petits magiciens sur France 4 et son siège de chroniqueuse de Touche pas à mon poste. Interrogée sur sa carrière, elle explique vendredi dans Ça fait du bien où elle se verrait travailler dans cinq ans. Delphine Wespiser est invitée de l'émission d'Anne Roumanoff pour son livre Devenir pleinement et sereinement soi, les clés pour être en accord avec son corps, son cœur et son esprit.

"Professionnellement, dans cinq ans… J'ai mon émission où les gens se racontent, une émission authentique où les gens viendraient se confier", se projette l'ancienne Miss France, qui explique qu'elle répond au présent afin de "mettre en place la pensée positive". "J'adore conseiller, et normalement je suis de bon conseil", ajoute-t-elle.

"Pour être présentatrice principale, il faut attendre d'avoir des rides"

Ce projet à moyen terme ne naît pas de nulle part : il est inspiré de l'émission de France 2 Ça commence aujourd'hui. "Je trouve que ce que Faustine Bollaert fait aujourd'hui à la télé est super, c'est mon émission préférée", explique Delphine Wespiser. "Et c'est quelque chose que j'adorais faire."

Selon elle, le timing serait parfait. "Dans cinq ans, ce sera bon", estime la chroniqueuse de Touche pas à mon poste. "À la télé, on ne prend que des quarantenaires en présentatrice principale. Il faut attendre d'avoir des rides. Dans cinq ans, j'y serai presque." Rendez-vous est pris.

Europe 1
Par Alexis Patri