Confrontation Angot/Rousseau : "Vu", le zapping de France 2 censuré

, modifié à
  • A
  • A
© AFP
Partagez sur :
Pour ne pas avoir à rediffuser des extraits d'On n'est pas couché qui ont provoqué une saisine du CSA, France 2 a déprogrammé son émission "Vu". Et l'assume.

La confrontation de samedi entre Christine Angot, nouvelle polémiste d'On n'est pas couché et l'ancienne élue Sandrine Rousseau, continue de faire des vagues à France Télévisions. La deuxième chaîne a fait le choix de déprogrammer son émission Vu, son zapping maison, pour ne pas avoir à rediffuser des extraits de la dernière émission de Laurent Ruquier.

Craquage. Diffusé normalement tous les soirs aux environs de 20h42, le zapping de lundi a tout simplement disparu des programmes. A la place, les téléspectateurs ont vu l’émission Alcaline avancée de quelques minutes ainsi que le clip de la chanson Laissons-nous vivre de Florent Pagny. Un titre assez cocasse au vu de la situation.

Si la chaîne a décidé de zapper son zapping, c'est parce que le programme court contenait des extraits d’On n'est pas couché qui ont provoqué une saisine du CSA. Dans ces images, l’ancienne élue verte Sandrine Rousseau, venue parler de harcèlement sexuel, fondait en larmes en plateau face aux attaques et de Christine Angot et de Yann Moix.

Émoi. La chaîne du service public a assumé sa décision et envoyé un mail laconique à la rédaction de l’hebdomadaire Les Inrocks : "La direction de France 2 a pris la décision de ne pas diffuser 'Vu' suite à l'attention et à l'émoi suscités par la séquence d''On n'est pas couché' avec Christine Angot et Sandrine Rousseau." L'ironie, c'est qu'en décembre 2016, France Télévisions avait agité la carte de la liberté d'expression pour convaincre Patrick Menais, chef d’orchestre du zapping de Canal+ de rejoindre le groupe public.

Europe 1
Par Raphaëlle Baillot, édité par A.D.