Charlie Dupont raconte comment "La faute à Rousseau" a changé son rapport à la philo

  • A
  • A
charlie dupont 2:11
Charlie Dupont incarne le rôle principal de la série "La faute à Rousseau" sur France 2 © Europe 1
Partagez sur :
Chaque mercredi, le comédien Charlie Dupont incarne un atypique professeur de philosophie dans la série de France 2 "La faute à Rousseau". Invité de "Ça fait du bien", il explique que le rapport de son personnage à la philosophie a modifié son propre rapport, longtemps conflictuel, à cette discipline intellectuelle.
INTERVIEW

Le comédien Charlie Dupont est au cœur de la série La faute à Rousseau, diffusée chaque mercredi soir en prime-time sur France 2. Il y incarne le personnage de Benjamin Rousseau, un ancien punk devenu professeur de philosophie en lycée. Invité de Ça fait du bien, l'acteur belge explique comment ce rôle a transformé son propre rapport à la philosophie. "Elle prend de la 'concrétude' grâce de la série", explique-t-il, voulant dire que son personnage lui a montré comment cette discipline intellectuelle trouve des applications concrètes dans la vie quotidienne.

"Le personnage que j'incarne ne prépare rien, parce que c'est un prof complètement à la ramasse qui se rêve romancier et qui est obligé de travailler dans un lycée", rappelle Charlie Dupont. "Il ne prépare aucun cours, c'est un ancien punk qui n'en a rien à foutre. Mais il se sert des problèmes que rencontrent ses élèves, et de son véritable amour de la philosophie, pour faire cours et aider ces jeunes. C'est cela que j'appelle la 'concrétude'."

"Les philosophes ont très longtemps été mes ennemis"

Lors de la promotion de cette série, re rôle de Charlie Dupont a beaucoup été comparé à celui de Robin Williams dans le film Le cercle des poètes disparus. Un parallèle qui fait aussi écho à la vie privée du comédien belge, car son meilleur ami d'enfance s'est suicidé quand ils étaient jeunes. "Ce film-là est d'autant plus important pour moi qu'il s'y passe quelque chose que j'ai vécu", explique pudiquement Charlie Dupont. "Quand on découvre certaines vérités ou certaines forces trop tôt, vers 17-18 ans, ça peut faire mal. Il ne faut pas lire Nietzsche trop tôt."

Son rôle dans la série de France 2 La faute à Rousseau a donc participé à aider le comédien à renouer avec la philosophie, qu'il avait un temps tenu loin de lui. "Les philosophes ont été mes ennemis très longtemps", confirme Charlie Dupont. "Avant qu'ils ne redeviennent mes amis."

Europe 1
Par Alexis Patri