Aude Lancelin : "Nous nous battrons pour qu'aucun centime de nos Socios au RSA n'aille à Mediascop", la société de Sophia Chikirou

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Invitée de Philippe Vandel, la nouvelle directrice du "Média", la webtélé fondée par des proches de la France Insoumise, est déterminée à ne pas verser les 120.000 euros réclamés par Sophia Chikirou, son ex-dirigeante. 

INTERVIEW

"Nous sommes dans un état d'esprit très combatif." Invitée du Grand journal du soir du week-end sur Europe 1, Aude Lancelin, nouvelle directrice du Média, est déterminée. Son cheval de bataille: la guerre qui se joue depuis le mois de juillet entre l'ancienne et la nouvelle direction de cette webtélé, fondée par des proches de la France Insoumise.

"Une passe difficile". "Le Média a été laissé par l'ancienne direction dans un état économique exsangue", assure Aude Lancelin. "Un million sept-cent-mille euros ont été dépensés en 6 mois. Nous sommes dans une passe difficile, nous devons très vite augmenter nos revenus mensuels. Il n’est pas certain que nous y arrivions d’ici Noël mais nous sommes entièrement mobilisés par cette tâche".

Mais Aude Lancelin et son équipe devront aussi se défendre devant la justice. En septembre, l'ex dirigeante du Média, Sophia Chikirou a assigné la webtélé en justice. Elle réclame 120.000 euros pour le paiement de prestations fournies par sa société, Mediascop et pour des dommages et intérêts. 

"Je n'étais pas au courant". Le 11 juillet, Sophia Chikirou avait facturé au Média 130.000 euros via cette société, dont elle est l'unique actionnaire. 64.000 ont été versés en juillet depuis le compte de la webtélé. Un virement de 67.000 euros avait par la suite été bloqué par la banque. 

"Je n’étais pas au courant de ces facturations, ni de l'existence éventuelle d’une convention entre sa société Mediascop et le Média", affirme Aude Lancelin. "À l'heure où nous parlons, Sophia Chikirou nous réclame 120.000 euros, en plus des 64.000 euros qu’elle a déjà touchés cet été".

Une page Facebook "séquestrée". Une somme que la nouvelle directrice ne veut verser sous aucune prétexte. "Je le dis solennellement : nous nous battrons pour qu'aucun centime de nos Socios au RSA n'aille à Mediascop". "Nous sommes un petit média indépendant que Sophia Chikirou a contribué à créer", poursuit la journaliste. Nous sommes financés uniquement par des petits donateurs dont certains sont des gens modestes".

Autre sujet de tension entre Le Media et son ancienne directrice : la page Facebook de la webtélé. "Notre page Facebook est toujours séquestrée par l’ancienne direction", explique Aude Lancelin. "Sophia Chikirou la détient toujours de manière complètement illégale". "Nous avons porté plainte et il y a eu plusieurs mises en demeure", affirme-t-elle. La guerre est décidément loin d'être terminée.