Sophia Chikirou demande plus de 120.000 euros au Média qu'elle a cofondé

  • A
  • A
Sophia Chikirou a quitté Le Média pour LFI.
Sophia Chikirou a quitté Le Média pour LFI. © GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Partagez sur :
Le Média est assigné en justice par une de ses anciennes dirigeantes, Sophia Chikirou, qui réclame le paiement de prestations fournies par sa société et de dommages et intérêts. 

L'ex-dirigeante du Média, Sophia Chikirou, réclame plus de 120.000 euros à la webtélé militante qu'elle a cofondée et l'a assignée par huissier vendredi pour obtenir le paiement de cette somme, ont indiqué mardi des sources concordantes à l'AFP, confirmant une information du Point. Sophia Chikirou réclame le règlement d'une facture de 67.000 euros pour des prestations diverses fournies par sa société Mediascop au Média de janvier 2018 à juillet 2018, augmentée de demandes de dommages et intérêts et de paiement de frais de justice, soit plus de 120.000 euros au total.

Le Média peut-il payer la facture ? La Société de production du Média a reçu l'assignation devant le tribunal de commerce de Paris, mais n'a pas de quoi régler la facture, selon son équipe. La WebTV vient de lancer sa deuxième saison assortie d'un appel à souscriptions. À la fois co-fondatrice et directrice de publication du Média, Sophia Chikirou l'a quitté avec fracas en juillet pour s'occuper de la communication de La France insoumise. Depuis, Sophia Chikirou et la Société de production du Média ont multiplié les invectives sur les réseaux sociaux et les mises en demeure via leurs avocats respectifs. Selon l'avocat de Sophia Chikirou, David Marais, Le Média a de quoi régler la note, puisqu'il a déjà payé des factures aux sociétés d'autres cofondateurs, Gérard Miller, Henri Poulain et Hervé Jaquet, et de la nouvelle présidente de la société, Stéphanie Hammou. "Cette affaire est uniquement la conséquence de ressentiments personnels contre Sophia Chikirou", selon l'avocat.

Une vaine conciliation. Du côté de Montreuil, où Le Média a son studio, on accuse l'ex-dirigeante de s'être auto-facturée des prestations et la nouvelle direction indique qu'elle se réserve le droit de déposer une plainte pour abus de bien social. Mediascop avait obtenu le règlement d'une première facture de 64.000 euros pour des services fournis entre septembre 2017 et décembre 2017. La direction du Média a cependant bloqué auprès de sa banque le règlement du reste des prestations (travail de techniciens, prêt de matériel, conseils juridiques de la sœur de Sophia Chikirou). Une dernière tentative de conciliation a capoté la semaine dernière : les dirigeants du Média tenaient à être présents à la réunion, tandis que l'avocat de Sophia Chikirou invoquait le secret professionnel pour ne pas les accepter. Les deux parties ont désormais rendez-vous dans les prochaines semaines devant le tribunal de commerce de Paris.