Ce moment qui a le plus marqué Jean-Pierre Pernaut au 13 heures

, modifié à
  • A
  • A
Jean-Pierre Pernaut a présenté le JT de 13 heures de TF1 pendant 33 ans. 1:15
Jean-Pierre Pernaut a présenté le JT de 13 heures de TF1 pendant 33 ans. © Europe 1
Partagez sur :
Invité mardi de "Ça fait du bien", l'ancien présentateur historique du journal de 13 heures de TF1 est revenu sur les évènements les plus marquants de sa longue carrière à la tête du JT. Et se souvient notamment des attentats du 11 septembre 2001, mais aussi d'une leçon de vie donnée par un paysan auvergnat. 
INTERVIEW

En 33 ans aux manettes du JT de 13 heures de TF1, Jean-Pierre Pernaut a pu raconter à ses millions de téléspectateurs quotidiens aussi bien l'actualité des régions, qu'il a toujours eu à cœur de mettre en avant, mais aussi les soubresauts de l'actualité internationale. Ayant désormais cédé sa place à Marie-Sophie Lacarrau, le journaliste était l'invité mardi d'Anne Roumanoff, dans Ça fait du bien, et est revenu sur les moments les plus marquants de sa carrière au JT. 

"Les rues désertes de New York"

"Il y a eu plein d'évènements", se souvient Jean-Pierre Pernaut, citant notamment les attentats du 11 septembre 2001, aux Etats-Unis, avec "les rues désertes de New York" deux jours après le drame, ou encore la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, "les compteurs Geiger qui crépitent partout", et une ville, Prypiat, abandonnée. "Quand on découvre cette ville déserte, ça donne des frissons." 

Sans surprise, le journaliste, toujours très populaire, se souvient aussi de moments forts liés à l'ADN de son journal, à savoir la proximité et l'actualité des régions. Il se souvient ainsi "d'un journal en direct avec des gitans aux Saintes-Maries-de-la-Mer, qui se sont mis à danser, à chanter. J'ai été embarqué dans leur culture, leur famille. C'était génial". 

"Un monsieur tout simple qui parle de ses racines"

Mais le moment que retient le plus Jean-Pierre Pernaut est une rencontre avec un vieux paysan auvergnat, Monsieur Boudon. "Ses bœufs tiraient la charrue, il se retourne vers la caméra, et dit : 'Tout homme qui ne se retourne pas sur ses racines est un homme perdu'".

"C'est un grand moment, parce que c'est un monsieur tout simple qui parle de ses racines. Ça m'a donné des frissons, et j'en ai toujours quand je parle, quand je regarde les images", conclut Jean-Pierre Pernaut. 

Depuis son dernier JT, présenté le 18 décembre, celui qui va continuer de porter des projets au sein du groupe TF1, confie avoir naturellement "un rythme de vie différent", mais n'avoir "pas eu de mal à décrocher". Et d'évoquer "l'envie de se dire qu'à mon âge, on peut passer le relais, se dire qu'on a fait le tour", sans oublier qu'à un moment, "la santé peut nous jouer des tours". Tous ces éléments, dit-il, "m'ont aidé à décrocher, et j'ai bien fait, car je suis remplacé par Marie-Sophie Lacarrau, qui est géniale". 

Europe 1
Par Antoine Terrel