Trump annonce dans une lettre à Kim que le sommet de Singapour n'aura pas lieu

, modifié à
  • A
  • A
Donald Trump et Kim Jong Un devaient initialement se rencontrer le 12 juin à Singapour.
Donald Trump et Kim Jong Un devaient initialement se rencontrer le 12 juin à Singapour. © AFP
Partagez sur :
Le président américain a annoncé jeudi dans une lettre envoyée au dirigeant nord-coréen que le sommet du 12 juin à Singapour n'aurait pas lieu.

Le président américain Donald Trump a annulé jeudi le sommet historique prévu dans moins de trois semaines à Singapour avec le leader nord-coréen Kim Jong Un, dénonçant "la colère" et "l'hostilité" du régime de Pyongyang.

"J'étais très impatient de vous rencontrer." "J'estime qu'il n'est pas opportun, à ce stade, de maintenir cette rencontre prévue depuis longtemps", indique le président américain dans un courrier au leader nord-coréen rendu public par la Maison-Blanche. "J'étais très impatient de vous y rencontrer. Malheureusement, au regard de l'énorme colère et de l'hostilité affichée dans votre dernière déclaration en date, je trouve qu'il serait inapproprié, à l'heure actuelle, de tenir cette rencontre prévue depuis longtemps".

Au "détriment" du reste du monde. Le président américain souligne que "pour le bien des deux parties, mais au détriment de celui du reste du monde", le sommet de Singapour ne se tiendra pas. Il évoque ensuite l'arsenal nucléaire américain en guise de mise en garde. "Vous évoquez votre arsenal nucléaire, mais le nôtre est si massif et puissant que je prie Dieu que nous n'ayons jamais à en faire usage", écrit-il.

Des conditions pas réunies pour "un résultat positif". Les conditions n'étaient pas réunies pour obtenir "un résultat positif", a déclaré jeudi le secrétaire d'État américain Mike Pompeo. "Je ne pense pas que nous étions en mesure de croire qu'il pouvait y avoir un résultat positif", a-t-il dit devant une commission parlementaire. Lors de travaux préparatoires ces derniers jours, "nous n'avons reçu aucune réponse à nos demandes" de la part des autorités nord-coréennes, a-t-il insisté.

La préoccupation de l'ONU. Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres s'est dit jeudi "profondément préoccupé" par l'annulation de cette rencontre, qui était annoncée comme "historique".  "Je suis profondément préoccupé (...) et j'exhorte les parties à poursuivre leur dialogue pour trouver une voie vers une dénucléarisation pacifique et vérifiable de la péninsule coréenne", a déclaré Antonio Guterres, lors de la présentation de son agenda pour le désarmement à Genève.

Les "profonds regrets" du président sud-coréen. Le président sud-coréen Moon Jae-in a convoqué jeudi une réunion d'urgence, avec notamment son chef des services secrets et son ministre de la Réunification. Le président sud-coréen a par ailleurs exprimé ses "profonds regrets". "Il est profondément regrettable que le nord américano-nord-coréen n'ait pas lieu comme prévu", le 12 juin à Singapour, a-t-il affirmé lors d'une réunion d'urgence convoquée après l'annonce du président américain.

"Il n'est pas opportun...": Le verbatim de la lettre de Trump à Kim Jong Un

"Cher Président,

Nous avons beaucoup apprécié le temps, la patience et les efforts que vous avez consacrés à nos récentes négociations et discussions relatives au sommet, désiré de longue date par les deux parties, qui devait se tenir le 12 juin à Singapour. 

Nous avons été informés que ce sommet avait été réclamé par la Corée du Nord mais cela n'a pas d'importance pour nous et j'étais impatient de vous retrouver là-bas. Malheureusement, au regard de l'énorme colère et de l'hostilité affichée dans votre dernière déclaration en date, j'estime qu'il n'est pas opportun, à ce stade, de maintenir cette rencontre prévue depuis longtemps.
Par conséquent, que cette missive vous informe que, pour le bien des deux parties, mais au détriment de celui du reste du monde, le sommet de Singapour n'aura pas lieu. Vous évoquez votre arsenal nucléaire, mais le nôtre est si massif et puissant que je prie Dieu que nous n'ayons jamais à en faire usage.

J'avais l'impression qu'un merveilleux dialogue était en train de s'instaurer entre vous et moi, et en dernier ressort, c'est le seul dialogue qui compte.  Un jour je serai très heureux de vous rencontrer. En attendant, je veux vous remercier pour la libération des otages qui sont de retour à la maison avec leur famille. C'était un très beau geste qui a été très apprécié.

Si vous changez d'avis en ce qui concerne ce très important sommet, s'il vous plaît n'hésitez pas à m'appeler ou à m'écrire. Le monde - et la Corée du Nord en particulier - ont perdu une immense occasion d'instaurer une paix, une grande prospérité et des richesses durables. Cette occasion ratée est un triste épisode dans l'Histoire.

Sincèrement vôtre, 
Donald J. Trump
Président des États-Unis"