Travail des enfants : Samsung dit appliquer une "tolérance zéro"

, modifié à
  • A
  • A
Le géant de l'électronique est accusé de faire travailler des enfants dans ses usines en Chine et en Corée du Sud.
Le géant de l'électronique est accusé de faire travailler des enfants dans ses usines en Chine et en Corée du Sud. © Ed JONES / AFP
Partagez sur :
Samsung, accusé de recourir au travail d'enfants dans des usines asiatiques, a affirmé jeudi "respecter scrupuleusement les normes internationales en matière de travail".

Le géant de l'électronique sud-coréen Samsung a affirmé jeudi appliquer une "tolérance zéro" vis-à-vis du travail des enfants, après une plainte déposée par des ONG à Paris. "Samsung respecte scrupuleusement les normes et réglementations locales et internationales en matière de travail et exige la même conformité de ses fournisseurs", a indiqué le conglomérat dans un communiqué.

Plainte d'associations. Le groupe réagissait à la plainte déposée jeudi à Paris par les deux ONG Sherpa et Peuples solidaires pour "pratiques commerciales trompeuses", reprochant à Samsung "des violations des droits humains" dans ses usines chinoises, en ayant notamment recours au travail des enfants. Les éléments versés à cette plainte, qui vise Samsung Monde et sa filiale Samsung Electronics France (SEF), s'appuient sur "de nouveaux rapports d'enquêtes très documentés de l'ONG China Labor Watch qui s'est infiltrée dans les usines" du groupe en Chine et en Corée du Sud, indiquent les associations.