Testé positif au coronavirus, Donald Trump va être admis à l'hôpital "pour quelques jours"

  • A
  • A
L'annonce de sa contamination au Covid-19 de Donald Trump a mis un coup d'arrêt à la campagne électorale.
L'annonce de sa contamination au Covid-19 de Donald Trump a mis un coup d'arrêt à la campagne électorale. © CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Partagez sur :
Donald Trump, testé positif au coronavirus, a été transporté dans un hôpital militaire situé à Bethesda, dans l'Etat du Maryland près de Washington. Sa porte-parole assure qu'il n'a que des symptômes légers et qu'il pourra continuer à travailler durant les prochains jours.

Le président américain Donald Trump, testé positif au coronavirus, va être admis dans un hôpital de la banlieue de Washington "pour quelques jours", a annoncé vendredi la Maison Blanche. "Dans un souci d'extrême prudence, et sur recommandation de son médecin et d'experts médicaux, le président travaillera depuis les bureaux présidentiels à (l'hôpital) Walter Reed ces prochains jours", a déclaré sa porte-parole Kayleigh McEnany.

Les chaînes de télévision américaines diffusaient des images de l'hélicoptère présidentiel Marine One attendant Donald Trump devant la Maison Blanche, où il s'était placé en quarantaine vendredi soir, afin qu'il soit transporté dans cet hôpital militaire situé à Bethesda, dans l'Etat du Maryland jouxtant la capitale fédérale. "Le président Trump conserve un bon moral, présente des symptômes légers, et a travaillé durant la journée", a répété sa porte-parole.

 

Le silence du président

A 32 jours de l'élection présidentielle, la campagne du milliardaire républicain a été stoppée nette par la déflagration de l'annonce de sa contamination au Covid-19. Le président de la première puissance mondiale, qui n'a cessé de minimiser la pandémie et a multiplié les rassemblements souvent au mépris des règles sanitaires, avait lui-même annoncé ce rebondissement dans une campagne tendue à l'extrême. "La Première dame et moi-même avons été testés positifs au Covid-19", a écrit dans la nuit de jeudi à vendredi le milliardaire républicain, 74 ans, dans un tweet qui a rapidement battu des records de "likes". Il a expliqué que Melania Trump et lui entraient en "quarantaine".

Depuis, silence sur son compte Twitter, soit un mutisme de plus de seize heures sur les réseaux sociaux qui détonne avec son rythme effréné des derniers jours. 

"Il ne s'agit pas de jouer au dur"

L'équipe du président, qui se vante régulièrement d'avoir une santé de fer, a annoncé que "tous les événements" prévus deviendraient "virtuels" ou seraient "reportés". Le candidat républicain doit ainsi renoncer aux meetings qu'il affectionne - et sur lesquels il semblait compter pour rattraper son retard persistant dans les sondages en vue de l'élection du 3 novembre. Donald Trump est très critiqué pour sa gestion de l'épidémie, ce qui pèse sur ses chances de réélection. Il est accusé d'avoir manqué de compassion face aux victimes du virus et d'avoir envoyé des signaux contradictoires sur sa gravité, sur les traitements potentiels et sur le port du masque, qu'il n'endosse que rarement après s'y être longtemps refusé.

Après avoir souhaité un "prompt rétablissement" à Donald et Melania Trump, Joe Biden, qui a lui été testé négatif vendredi matin, a enfoncé le clou. "Il ne s'agit pas de jouer au dur. Il s'agit de jouer son rôle. Porter un masque ne vous protégera pas seulement vous mais aussi ceux qui sont autour de vous", a-t-il lancé dans le Michigan.

Europe 1
Par Europe 1 avec AFP