Syrie : l'EI a exécuté l'un des otages enlevés à Soueida

, modifié à
  • A
  • A
Selon l'OSDH, les djihadistes réclament la libération par le régime de combattants de l'EI capturés à Deraa. © George OURFALIAN / AFP
Partagez sur :

Un jeune homme druze de 19 ans, enlevé avec une trentaine de personnes la semaine dernière à Soueida, a été exécuté jeudi par le groupe Etat islamique. 

Le groupe djihadiste Etat islamique (EI) a exécuté un jeune homme qui faisait partie des dizaines d'otages druzes qu'il a enlevés la semaine dernière dans la province méridionale syrienne de Soueida, ont indiqué dimanche un média syrien en ligne et une ONG. L'étudiant de 19 ans a été décapité jeudi après avoir été enlevé avec plus de 30 personnes, des femmes et des enfants pour la plupart, d'un village de Soueida lors d'un assaut sanglant mené le 25 juillet par l'EI, a affirmé le journaliste Nour Radwan qui dirige Soueida24.

Le premier otage exécuté. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), il s'agit du premier otage exécuté depuis les enlèvements. Soueida24 et l'OSDH avaient fait état de l'enlèvement d'une trentaine de femmes et d'enfants, ainsi que de 17 hommes "portés disparus", après les attaques de l'EI le 25 juillet, dont des attentats suicide, dans plusieurs localités de la province qui ont fait plus de 250 morts, l'un des bilans les plus lourds depuis le début de la guerre en 2011.

Libération des combattants de l'EI. Selon l'OSDH, les djihadistes réclament la libération par le régime de combattants de l'EI capturés dans la province voisine de Deraa. L'EI n'a pas revendiqué les enlèvements mais des sources locales affirment que les familles des détenus ont reçu des photos et vidéos envoyées par les djihadistes sur leurs téléphones. Vendredi, l'un des plus hauts dignitaires druzes en Syrie a affirmé que la Russie, alliée du président Bachar al-Assad, menait des pourparlers avec l'EI en vue de la libération des otages.

 

Une coalition arabo-kurde prête à un échange avec l'EI. Les Forces démocratiques syriennes (FDS), une coalition arabo-kurde soutenue par les Etats-Unis, ont annoncé dimanche leur disposition à échanger des prisonniers du groupe Etat islamique, après la décapitation par les djihadistes de l'un des civils enlevés à Soueida. "Nous assurons à notre peuple dans la ville de Soueida ainsi qu'aux parents des otages notre totale disposition à tout échange avec Daech afin de les libérer", a déclaré Redur Khalil, porte-parole des FDS. Les FDS ont été le fer de lance des combats menés contre l'EI en Syrie, chassant les djihadistes de pans entiers du territoire et capturant des milliers de combattants au fil de la débâcle de l'EI. Parmi ces derniers figurent des djihadistes étrangers ayant rejoint l'EI en Syrie ainsi que de hauts responsables du groupe extrémiste.