Syrie : les Forces démocratiques syriennes annoncent "l'élimination" du "califat" de l'État islamique

, modifié à
  • A
  • A
Les bombardements avait repris vendredi sur le front de Baghouz.
Les bombardements avait repris vendredi sur le front de Baghouz. © GIUSEPPE CACACE / AFP
Partagez sur :
Dans un communiqué, les FDS ont annoncé samedi "une défaite territoriale à 100% de l'EI". 

Le "califat" autoproclamé du groupe État islamique (EI) a été totalement éliminé après la conquête par une force arabo-kurde soutenue par les États-Unis du dernier territoire tenu par les djihadistes en Syrie, a annoncé cette force. "Les Forces démocratiques syriennes (FDS) déclarent la totale élimination du soi-disant califat et une défaite territoriale à 100% de l'EI", a déclaré un porte-parole des FDS, Mustefa Bali dans un communiqué.

Le drapeau des FDS levé sur Baghouz. A l'issue de mois de combats, les FDS ont réussi à s'emparer des dernières positions djihadistes à Baghouz, un village de l'est de la Syrie, proche de la frontière irakienne. Les combats ont été très violents face aux derniers irréductibles de l'EI, a précisé ce porte-parole mais les FDS ont désormais levé leur drapeau sur Baghouz pour célébrer leur victoire.  Au sol, à quelques mètres du fleuve, un drapeau noir de l'EI git a même le sol, pris dans des branches desséchées, a pu voir une équipe de l'AFP sur place.

Quelques heures avant sa défaite, l'EI a dans une vidéo diffusée sur ses comptes sur les réseaux sociaux,rejeté les déclarations sur la fin imminente du "califat" et appelé ses partisans à mener des attaques contre "les ennemis" en Occident.

Plus de 370.000 morts depuis mars 2011. D'après l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), les derniers djihadistes se cachaient dans des tunnels souterrains et des caves dans Baghouz.  Depuis septembre, plus de 750 combattants des FDS ont péri dans les combats et presque le double de djihadistes, selon l'OSDH. A son apogée en 2014, l'EI contrôlait un territoire aussi vaste que la Grande-Bretagne, en Irak et en Syrie. L'organisation responsable d'atrocités et d'attentats meurtriers y compris en Europe y avait imposé un règne de terreur.  La guerre en Syrie a fait plus de 370.000 morts depuis mars 2011.