Frappes israéliens en Syrie : 10 morts parmi les forces loyales au régime de Damas

  • A
  • A
Des frappes israéliennes en Syrie ont fait dix morts dimanche.
Des frappes israéliennes en Syrie ont fait dix morts dimanche. © JALAA MAREY / AFP
Partagez sur :
L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a indiqué dimanche que dix personnes, dont trois soldats de l'armée syrienne et sept combattants étrangers, ont été tuées dans des frappes israéliennes.

Israël a mené dimanche de nouvelles frappes en Syrie qui ont fait dix morts parmi les forces loyales au régime de Damas, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme après cette deuxième attaque israélienne dans la Syrie voisine en moins d'une semaine.

Un contexte de grandes tensions dans la région

Depuis le début en 2011 de la guerre en Syrie, Israël a mené plusieurs frappes contre l'armée syrienne mais aussi contre les forces de l'Iran et du Hezbollah libanais, alliés indéfectibles du régime de Bachar al-Assad et deux grands ennemis de l'Etat hébreu implantés militairement en Syrie.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a indiqué dimanche avoir ordonné ces dernières frappes après des tirs de roquettes venus tard mardi soir de Syrie contre l'État hébreu. Les nouvelles frappes interviennent dans un contexte d'escalade de tensions au Moyen-Orient entre les États-Unis et l'Iran.

Sept combattants étrangers tués

Les tirs de missiles israéliens ont tué trois soldats de l'armée syrienne, mais aussi sept combattants alliés de nationalité étrangère, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Les médias officiels syriens ont confirmé les tirs de missiles israéliens près de la capitale Damas mais aussi dans la province de Qouneitra (sud), qui comprend le plateau du Golan dont la majeure partie est occupée et annexée par Israël. La défense antiaérienne syrienne a été activée pour répondre aux tirs israéliens, selon l'agence officielle Sana qui cite une source militaire.

Une question de ripostes

L'armée israélienne a fait état de deux tirs de roquettes samedi tard dans la soirée provenant de Syrie contre le mont Hermon, situé sur le plateau du Golan occupé. Elle a dit avoir riposté en attaquant "deux batteries syriennes d'artillerie, un nombre de postes d'observation et de renseignements sur les hauteurs du Golan et une batterie de défense aérienne SA-2".

À Damas, la défense antiaérienne de l'armée syrienne est entrée en action contre des "missiles ennemis", tirés depuis Israël en direction de "positions" au sud-ouest de la capitale, selon une source militaire syrienne citée par l'agence officielle Sana.

"Des cibles aériennes ennemies sont arrivées depuis le Golan occupé" par Israël, a-t-elle précisé. "Nos défenses aériennes les ont bloquées et ont abattu ces missiles ennemis qui visaient nos positions", a souligné cette même source.