"Shutdown" : Donald Trump claque la porte d'une rencontre avec les démocrates sur le mur

  • A
  • A
Donald Trump n'entend rien céder sur la construction d'un mur à la frontière avec le Mexique. (photo d'archives)
Donald Trump n'entend rien céder sur la construction d'un mur à la frontière avec le Mexique. (photo d'archives) © CARLOS BARRIA / POOL / AFP
Partagez sur :
Donald Trump a quitté la table des discussions avec les démocrates mercredi à la Maison-Blanche sur son projet de mur à la frontière mexicaine, "une totale perte de temps" selon lui.  

Le président américain Donald Trump a abruptement quitté mercredi une rencontre à la Maison-Blanche avec les ténors démocrates sur son projet controversé de mur à la frontière avec le Mexique. "Le président s'est levé et est parti", a relaté Chuck Schumer, leader des démocrates au Sénat, juste après la rencontre. "Une nouvelle fois, nous avons assisté à un caprice parce qu'il ne pouvait obtenir ce qu'il voulait", a-t-il ajouté.

"J'ai dit bye-bye". "Je viens de quitter une rencontre avec Chuck (Schumer) et Nancy (Pelosi), totale perte de temps", a de son côté tweeté le président américain au même moment. "J'ai dit bye-bye", a-t-il ajouté. Peu après ce clash pour le moins inhabituel dans l'enceinte de la Maison-Blanche, le vice-président Mike Pence, présent lors de la réunion, est lui aussi venu s'exprimer devant les journalistes, exprimant l'espoir que les démocrates "reviennent à la table des négociations".

L'Amérique s'approche du record. Au lendemain d'un discours solennel depuis le Bureau ovale, au cours duquel il a usé d'un ton dramatique pour tenter de rallier coûte que coûte les Américains à son projet sécuritaire phare, les discussions sont toujours dans l'impasse. Depuis plus de deux semaines, quelque 800.000 fonctionnaires fédéraux ne sont plus payés. Et le record du plus long "shutdown" de l'histoire est sur le point de tomber : 21 jours, entre fin 1995 et début 1996, sous le présidence de Bill Clinton.