Les conséquences du "shutdown" ? "Ça devient compliqué de nourrir nos familles et de payer nos factures"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Depuis quinze jours, les administrations fédérales américaines sont fermées à cause du "shutdown". Et pour bon nombre d'Américains, les conséquences sont pesantes.

Le "shutdown" dure toujours aux États-Unis. Selon Donald Trump dimanche, les pourparlers n'ont pas avancé et les administrations fédérales restent donc fermées pour le 15ème jour consécutif. Le président américain et les républicains restent inflexibles, ils veulent absolument construire et donc financer un mur à la frontière avec le Mexique. Une inflexibilité qui bloque les discussions budgétaires en pleine période des fêtes.

"Tout est fermé." Lillian Richmond, qui est venue à Washington avec sa fille dans le but de visiter les musées gratuits de la capitale, est très déçue. Elle a trouvé portes closes à chaque fois. "Je me sens vraiment mal, je suis déçue. On est venu pour l'anniversaire de ma fille, pour visiter les musées et les parcs et tout est fermé. On ne peut rien faire et le voyage ne peut pas être remboursé. On est venu du Tennessee et maintenant on erre dans les rues, sans trop d'objectif, comme plein d'autres touristes", raconte-t-elle sur Europe 1.

Donc elle s'adapte en essayant "de regarder à travers les vitres des musées" : "Je ne vois pas comment tout cela va aider à construire le mur." Et en raison du manque de personnel, des tonnes de déchets ne sont pas ramassés dans les parcs nationaux.

"Nous ne sommes que des pions politiques pour eux." Des centaines de milliers de fonctionnaires, au chômage technique, commencent à perdre patience. C'est le cas de cette employée du département d'État, pas payées depuis deux semaines : "Je suis furieuse, je suis incroyablement en colère. Nous ne sommes que des pions politiques pour eux. Ils utilisent des employés du gouvernement dans ce drame politique et ça devient compliqué de nourrir nos familles et de payer nos factures."

Une nouvelle réunion est prévue dimanche à la Maison-Blanche entre républicains et démocrates mais à l'heure actuelle, aucun des deux camps ne semble être prêt à lâcher du lest. Donald Trump s'est dit "prêt" à ce que le "shutdown" dure des mois, voire plus d'un an.