Séisme de magnitude 6,4 au large de l'Indonésie, pas de dégâts

, modifié à
  • A
  • A
L'Indonésie est située sur la "ceinture de feu" du Pacifique, où se rencontrent des plaques tectoniques, source d'une fréquente activité sismique et volcanique. Image d'illustration.
L'Indonésie est située sur la "ceinture de feu" du Pacifique, où se rencontrent des plaques tectoniques, source d'une fréquente activité sismique et volcanique. Image d'illustration. © OLIVIER MORIN / AFP
Partagez sur :
Une alerte au tsunami a été déclenchée par le Système d'alerte aux tsunamis dans l'océan Indien (IOTWS) qui l'a ensuite rapidement levée. 

Un séisme  de magnitude 6,4 a été enregistré lundi au large de l'archipel des Moluques, en Indonésie, déclenchant une alerte au tsunami rapidement levée sans faire de dégâts, selon des agences sismologiques et les autorités locales.

Pas de menace lié à un tsunami. Le tremblement de terre s'est produit à 20h14 GMT (22h14 en Frande) à 171 kilomètres de profondeur, sous la mer de Banda, selon le service sismologique américain USGS. Une alerte au tsunami a été déclenchée par le Système d'alerte aux tsunamis dans l'océan Indien (IOTWS) qui l'a ensuite rapidement levée, estimant qu'il n'y avait "pas de menace pour les pays de l'océan Indien".

"Il n'y a pas eu de panique". L'épicentre a été localisé dans une zone peu peuplée de la mer de Banda, à 222 kilomètres au nord-ouest des îles indonésiennes de Tanimbar et à 380 kilomètres d'Ambon, capitale de la province de Maluku. Aucun dégât ni blessé n'ont été rapportés, ont indiqué les autorités locales. "La secousse a été ressentie moyennement pendant deux ou trois secondes par la population. Il n'y a pas eu de panique et aucune menace de tsunami", a expliqué le porte-parole de l'agence de gestion des catastrophes Sutopo Purwo Nugroho.

"Ceinture de feu". Un séisme de 6,1 s'était produit à proximité le 26 février et n'avait pas provoqué de dégâts. L'Indonésie est située sur la "ceinture de feu" du Pacifique, où se rencontrent des plaques tectoniques, source d'une fréquente activité sismique et volcanique. En décembre 2004, la province indonésienne d'Aceh, sur l'île de Sumatra avait été frappée par un tremblement de terre de magnitude 9,1 suivi d'un tsunami qui avait fait 170.000 morts.