Ouragan Maria : évacuations massives à Porto Rico

, modifié à
  • A
  • A
maria porto rico 1280
Le barrage de Guajataca, dans le nord-ouest de l'île, a cédé vendredi, provoquant d'importantes inondations. © Ricardo ARDUENGO / AFP
Partagez sur :

Par ailleurs, le bilan s'alourdit à 13 morts dans cette île dévastée par l'ouragan Maria mardi. 

Plus de 70.000 personnes ont reçu vendredi l'ordre d'évacuer une zone de nord-ouest de Porto Rico après qu'un barrage a cédé sous l'effet des pluies diluviennes apportées par l'ouragan Maria, qui a fait au moins 13 morts sur ce territoire américain, portant à 33 le nombre total de victimes dans l'ensemble des Caraïbes.

Un barrage a cédé. Le barrage de Guajataca, dans le nord-ouest de l'île, a cédé vendredi après-midi provoquant des inondations soudaines et une "situation extrêmement dangereuse" le long du Rio Guajataca, a annoncé le service météorologique de Porto Rico, qui a émis une alerte inondations courant jusqu'à 6h GMT samedi (8h heure française). "Toutes les zones entourant la rivière Guajataca doivent évacuer immédiatement. Leurs vies sont en danger", a-t-il indiqué sur son compte Twitter. Le gouverneur de Porto Rico, Ricardo Rossello, a peu après ordonné l'évacuation de quelques 70.000 personnes dans cette zone.

Hector Pesquera, directeur de la Sécurité publique de Porto Rico, interviewé par le journal local El Vocero, a expliqué qu'un drain du barrage, qui laisse normalement passer une petite quantité d'eau à un flux contrôlé, a cédé.

Etat de catastrophe naturelle reconnu. Porto Rico faisait déjà face vendredi à une situation préoccupante avec des inondations et des pluies torrentielles attendues jusqu'à samedi. Ce territoire américain de 3,4 millions d'habitants se retrouve sans électricité peut-être pour plusieurs mois, et avec un réseau de télécommunications quasiment entièrement détruit. "Porto Rico est absolument anéanti", avait lancé jeudi le président américain Donald Trump, après avoir décrété l'état de catastrophe naturelle, libérant des fonds pour l'aide d'urgence et la reconstruction.