Obsolescence programmée : amendes en Italie contre Apple et Samsung

, modifié à
  • A
  • A
Apple a été condamné à une amende de 10 millions d'euros.  Image d'illustration.
Apple a été condamné à une amende de 10 millions d'euros. Image d'illustration. © JOSH EDELSON / AFP
Partagez sur :
L'autorité italienne garante de la concurrence a infligé mercredi une amende de 10 millions d'euros à Apple et de 5 millions d'euros à Samsung. 

L'autorité garante de la concurrence en Italie, l'antitrust, a infligé mercredi une amende de 10 millions d'euros à Apple et de 5 millions d'euros à Samsung dans le cadre de son enquête pour obsolescence programmée.

De nombreuses enquêtes ont été ouvertes dans le monde contre les deux géants, mais l'antitrust italien semble être la première institution à avoir franchi le pas et prononcé une sanction. Apple, de son côté, rejette ces accusations.

"Des pratiques commerciales malhonnêtes". "Les sociétés du groupe Apple et du groupe Samsung ont mis en oeuvre des pratiques commerciales malhonnêtes", a conclu dans un communiqué l'autorité italienne à l'issue de sa propre enquête. Des mises à jour des logiciels sur des téléphones Apple et Samsung "ont provoqué de graves dysfonctionnements et réduit de manière significative les prestations, accélérant de cette manière la substitution de ces derniers", précise l'antitrust.

En substance, Samsung a poussé les propriétaires des smartphones Note 4 à installer une nouvelle version d'Android prévue pour le nouveau modèle, le Note 7, provoquant des problèmes aux propriétaires des anciens modèles inadaptés à gérer le nouveau programme. Idem pour Apple, qui a poussé les propriétaires des smartphones de la série iPhone 6 à installer le système opérationnel développé pour l'iPhone 7, puis une mise à jour de ce système, entraînant des problèmes similaires à ceux rencontrés par les propriétaires de téléphones Samsung.

Apple assure n'avoir jamais rien fait pour ralentir ses produits. De son côté, Apple explique "n'avoir jamais fait quelque chose d'intentionnel pour réduire la vie des produits Apple ou pour dégrader l'expérience utilisateur pour les encourager à acheter un nouveau produit". Concernant la dernière mise à jour d'iOS, iOS 12, elle permettrait au contraire d'accélérer et d'améliorer les performances des anciens iPhone et iPad, avait indiqué l'entreprise lors de sa conférence des développeurs.