Arctique : Mike Horn et son coéquipier "vont bien" mais leur retour s'annonce compliqué

, modifié à
  • A
  • A
1:41
© Anne-Christine POUJOULAT / AFP
Partagez sur :
Les deux célèbres explorateurs qui tentaient de traverser à ski l'Océan arctique gelé ont dû affronter une couche de glace inhabituellement fine en raison du changement climatique. S'ils sont bientôt tirés d'affaire (deux explorateurs norvégiens viennent à leur rescousse), leur retour s'annonce encore compliqué.

Mike Horn et Borge Ousland sont bientôt tirés d'affaire. L'aventurier de l'extrême de 53 ans et son coéquipier norvégien, coincés dans l'Arctique depuis 84 jours, devaient être rejoins dans la journée par deux explorateurs norvégiens partis à leur rescousse, avec un traîneau à ski et de la nourriture.

"Ils vont bien. Ça fait 84 jours qu'ils sont sur la glace et sont vraiment épuisés et à bout de force. Je suis rassurée, heureuse qu'ils arrivent bientôt à la fin de l’expédition", a témoigné Anika, la fille de Mike, jointe par Europe 1 avec l'aide du journaliste Hugo Clément.

Un retour compliqué par la dérive des glaces 

Les deux hommes ont des gelures aux doigts et aux pieds, ont perdu 15 kilos et avancent actuellement dans le nuit de l’Arctique. Déjà tombés dans l'eau, leur retour devrait encore être compliqué par la dérive des glace. Ils devront marcher encore plusieurs dizaines de kilomètres avant de retrouver leur voilier. Leur retour sur terre est attendu dès la semaine prochaine.

Mike Horn et Borge Ousland, respectivement âgés de 53 et 57 ans, ont quitté Nome en Alaska par voilier le 25 août. Ils ont atteint la mer de glace le 12 septembre et voyagent depuis à ski, en tirant des traîneaux chargés de vivres. Au départ, ils envisageaient d'achever leur traversée vers mi-novembre. Mais "à cause du changement climatique, la glace est plus fine que d'habitude et plus encline à dériver", a expliqué à un porte-parole de l'expédition, Lars Ebbesen.