Matteo Renzi : "l'approche du gouvernement italien est une erreur incroyable"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Matteo Renzi, ancien chef du gouvernement italien, a jugé jeudi sur Europe 1 que la rencontre entre le vice-Premier ministre italien et des "gilets jaunes" était "stupide". 
INTERVIEW

Matteo Renzi, ancien chef du gouvernement italien, estime que Paris a réagi "correctement" en rappelant son ambassadeur en Italie jeudi, après des mois de tensions entre les deux pays voisins et une récente rencontre entre le vice-Premier ministre italien et des "gilets jaunes". Une attitude que Matteo Renzi condamne par ailleurs sévèrement sur Europe 1.

"L’approche du gouvernement italien, c’est une erreur incroyable, et la décision de la France aujourd’hui est absolument correcte. L’approche du gouvernement italien est stupide, cette approche de faire la guerre diplomatique entre l’Italie et la France", a dénoncé Matteo Renzi au micro de Matthieu Beillard, rappelant que c’est la première fois depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale que les deux pays connaissent une telle crise diplomatique.  

>> De 17h à 20h, c’est le grand journal du soir avec Matthieu Belliard sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

"Macron est l'alibi des populistes italiens". L’ancien Premier ministre italien, qui a dirigé la péninsule de 2014 à 2016, assure comprendre l’attitude de Paris, qui avait qualifié de "provocation" la rencontre mardi entre Luigi Di Maio et des "gilets jaunes" dans le Loiret. "La part de 'gilets jaunes' qui a rencontré Di Maio, c’est la part la plus dure, et cela envoie un message contre les institutions. C’est très difficile à accepter pour une démocratie", estime Matteo Renzi.

Selon lui, le président français est devenu le bouc émissaire de la coalition au pouvoir à Rome. "Emmanuel Macron est l’alibi des populistes italiens pour justifier les incroyables résultats négatifs en Italie. Nous avons un pays qui connaît beaucoup de problèmes économiques, qui ont été causés par la stupidité des populistes au gouvernement. Le problème, ce sont les populistes en Italie et non Macron", défend encore Matteo Renzi.

"Ça suffit avec la stupidité des propagandistes", lance enfin Matteo Renzi, en appelant de ses vœux : "Il est temps de retourner au travail ensemble (…) Nous avons la nécessité de faire une Europe ensemble. Nous avons besoin des uns et des autres, et nous avons la nécessité d’être ensemble devant la grande crise mondiale."

Macron, futur leader de l’Europe, selon Renzi. Matteo Renzi affirme qu’Emmanuel Macron sera "le leader le plus important après les élections européennes". "Si vous regardez l’Europe de 2014 et l’Europe de 2019, vous pouvez voir une vérité : l’Allemagne est devenue faible, le Royaume-Uni connaît les difficultés du Brexit, l’Espagne a un gouvernement minoritaire, l’Italie et la Pologne sont dirigées par des populistes… Donc je crois que le leader des prochains mois en Europe sera Emmanuel Macron", a confié jeudi sur Europe 1 Matteo Renzi.