Emmanuel Macron remercie l'engagement de l'Australie dans les conflits mondiaux

, modifié à
  • A
  • A
Emmanuel Macron effectue actuellement une visite de trois jours en Australie.
Emmanuel Macron effectue actuellement une visite de trois jours en Australie. © JACQUES DEMARTHON / AFP
Partagez sur :
En visite en Australie, le président de la République a notamment rappelé le rôle des soldats australiens lors de la Première guerre mondiale. 

Emmanuel Macron a remercié mercredi à Sydney l'Australie pour l'engagement de ses soldats dans les conflits mondiaux, notamment la Première guerre mondiale, lors d'une cérémonie à l'occasion du centenaire de l'Anzac (Australian and New Zealand Army Corps).

"Je sais ce que mon pays vous doit. C'est avec émotion et honneur que je suis venu vous dire au nom de la France : thank you, merci de ce que vous avez fait pour nous", a-t-il déclaré, dans un discours en anglais, devant le Premier ministre australien Malcolm Turnbull, des vétérans et des élèves australiens et français.

"Un partenariat stratégique d'exception". "Quand la liberté est en danger, même à l'autre bout du monde, elle est partout menacée. C'est pour elle que les diggers (nom donné aux poilus australiens) sont tombés, si loin de leur terre natale", a-t-il ajouté, saluant aussi l'engagement d'aborigènes et de Kanaks de Nouvelle-Calédonie dans le conflit. "Nous inscrire dans leur pas, c'est combattre côte à côte le terrorisme comme nous le faisons au Levant", "c'est construire pour les 50 ans à venir un partenariat stratégique d'exception", a-t-il insisté, en référence au contrat sur les sous-marins conclu entre la France et l'Australie. "C'est refuser de se résoudre à l'impuissance quand ces indicibles souffrances sont infligées à des hommes, des femmes, des enfants en Syrie, avec des armes chimiques", a-t-il ajouté, saluant le soutien de l'Australie dans l'opération conjointe menée avec les Américains et les Anglais "contre les capacités chimiques du régime syrien".

Trois anciens combattants décorés. Cet hommage intervient quelques jours après des célébrations similaires dans la Somme en France, par les Premiers ministres français et australien, Édouard Philippe et Malcolm Turnbull, pour commémorer le centenaire de la bataille de Villers-Bretonneux, qui stoppa l'avancée allemande vers Amiens, pendant la Première guerre mondiale. Emmanuel Macron a aussi remis les insignes de Chevalier de la Légion d'honneur à trois anciens combattants australiens de la Seconde guerre mondiale, âgés de 91 à 101 ans.

 

Macron signe plusieurs accords avec l'Australie. Le président français et le Premier ministre australien Malcolm Turnbull ont signé mercredi plusieurs accords, marquant leur volonté de construire un "partenariat plus approfondi" entre les deux pays dans le cadre d'un "nouvel axe indo-pacifique". En matière de Défense, ils ont signé un "accord bilatéral relatif à la fourniture de soutien logistique mutuel entre les forces armées françaises et les forces de défense australiennes". Un accord sur la cybersécurité a aussi été "acté". Les deux hommes ont également fait "un point précis" sur leur coopération en matière d'armement et notamment sur le contrat signé en 2016 concernant la livraison par Naval Group (ex-DCNS) de 12 sous-marins nouvelle génération à l'Australie. Ils ont en outre acté la mise en place d'initiatives conjointes sur la lutte contre le réchauffement climatique.