L'ancien directeur de l'Ofpra "souhaiterait" que la France étudie la demande d'asile d'Edward Snowden

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Alors que Nathalie Loiseau s'est prononcée en faveur de l'asile à Edward Snowden, l'ancien directeur de l'Ofpra Pascal Brice a lui aussi affirmé, sur Europe 1, qu'il souhaitait que la France accueille l'informaticien américain.
RÉACTION

Lundi, l'eurodéputée La République en marche Nathalie Loiseau s'est prononcée en faveur de l'accueil, par la France, de l'informaticien Edward Snowden, qui avait déposé une demande d'asile en 2013, après ses révélations sur le système de surveillance d'Internet et des télécommunications, principalement par l'agence américaine NSA.

"L'Ofpra décide de manière indépendante"

Mercredi, l'ancien directeur de l'Ofpra Pascal Brice affirme sur Europe 1 qu'il "souhaiterait" que la France étudie la demande d'asile d'Edward Snowden, aujourd'hui réfugié en Russie. "C'est mon petit regret de la période de l'Ofpra (de 2012 à 2018, NDLR). Je souhaiterais que l'Ofpra soit en situation d'examiner sa demande. Après, c'est l'Ofpra qui décide de manière indépendante."

Nathalie Loiseau a également affirmé que c'était à l'l'Office de protection des réfugiés (Ofpra) de prendre cette décision, alors qu'Emmanuel Macron ne devrait pas se prononcer sur cette demande, selon des sources diplomatiques citées par l'AFP, lundi.

Nouvelle demande à Macron

En 2013, le ministère de l'Intérieur avait indiqué que "compte tenu des éléments d’analyse juridique et de la situation de l’intéressé, il n’y sera pas donné suite". Dans une interview à France Inter, Edward Snowden a réitéré sa demande d'asile : "Évidemment, j’aimerais beaucoup qu'Emmanuel Macron m’accorde l’asile."

Europe 1
Par Thibaud Le Meneec