La Nouvelle-Zélande annonce un référendum sur le cannabis récréatif

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Le résultat de ce référendum, qui serait organisé en 2020 en même temps que les législatives, sera contraignant, a précisé mardi la ministre de la Justice. 

Le gouvernement de Nouvelle-Zélande a annoncé mardi qu'un référendum sur la légalisation du cannabis à usage récréatif serait organisé en 2020 en même temps que les législatives. L'organisation d'un tel scrutin faisait partie des conditions émises par le Parti des Verts au moment de négocier sa participation au gouvernement de Jacinda Ardern à la suite des élections de 2017. Le ministre de la Justice Andrew Little a déclaré que les résultats du référendum seraient contraignants.

Le cannabis thérapeutique déjà légalisé. Le gouvernement de la Première ministre travailliste a déjà lancé le mouvement pour légaliser le cannabis à usage thérapeutique. Un projet de loi est en cours d'examen au Parlement. D'après un sondage publié en 2017, 65% des Néo-Zélandais sont également favorables à la marijuana récréative.

"50% des gens l'ont essayé". New Zealand Drug Foundation a salué cette annonce, estimant que la législation actuelle était dépassée. "Le cannabis est la drogue illégale qu'on trouve le plus fréquemment en Nouvelle-Zélande, 50% des gens l'ont essayée", a déclaré Ross Bell, le patron de cette organisation militante. "On tente toujours d'aborder le problème sous l'angle de la répression. On criminalise toujours les gens et on n'aide pas ceux qui sont dépendants au cannabis."

Pour l'opposition, un moyen de détourner l'attention. Simon Bridges, le chef du Parti national, dans l'opposition conservatrice, a déclaré qu'il voterait contre la légalisation, accusant le gouvernement de vouloir détourner l'attention des électeurs des problèmes économiques comme l'augmentation du coût de la vie. "Je suis assez cynique et je pense qu'on a un gouvernement qui veut détourner l'attention des problèmes essentiels au cœur des législatives."