Italie : un séisme dans la zone de l'Etna fait dix blessés

, modifié à
  • A
  • A
etna
L'éruption, survenu lundi, s'est produite sur le flanc latéral de l'Etna, une première depuis dix ans. © GIOVANNI ISOLINO / AFP
Partagez sur :

Dans la zone de l'Etna, en éruption depuis lundi, un séisme de magnitude 4,8 survenu dans la nuit de mardi à mercredi a fait dix blessés.

La zone de l'Etna en Italie entrée en éruption lundi a été secouée par un séisme de magnitude 4,8 dans la nuit de mardi à mercredi, faisant dix blessés légers et provoquant éboulements et dommages à des édifices anciens, ont indiqué mercredi les autorités de protection civile. 

Une dizaine de personnes ont été transportées par ambulance dans des hôpitaux, souffrant de blessures sans gravité suite à la chute de gravats, mais une vieille dame a subi de multiples fractures, recense notamment l'agence Agi. Dix-huit autres se sont rendues par elles-mêmes dans des hôpitaux pour des égratignures superficielles ou en état de panique.

Une portion d'autoroute fermée. Selon l'Institut national de géophysique et de vulcanologie (INGV), le séisme s'est produit au milieu de la nuit à seulement un kilomètre de profondeur. Si la zone du volcan sicilien a été secouée par des centaines de petits séismes depuis lundi, il s'agit de l'événement sismique le plus important depuis le début de l'irruption. Une petite portion d'autoroute longeant la mer a été fermée par précaution mais l'aéroport de Catane, la capitale de la province, très proche du volcan, était toujours opérationnelle mercredi.

Deux personnes extraites d'un bâtiment écroulé. L'épicentre a été localisé près de trois petites communes au nord de Catane et des dizaines de familles ont passé la nuit dans la rue. Quatre personnes souffrent d'égratignures et de contusions sans gravité, selon les secours. Deux personnes blessées ont dû néanmoins être extraites d'un bâtiment écroulé. Après la plus forte secousse, la terre a continué à trembler pendant plusieurs heures, avec onze secousses de moindre magnitude enregistrées. Selon INGV, plus de 130 secousses sismiques avaient été enregistrées dans la zone lundi matin peu après le début de l'irruption, dont la plus forte avait déjà atteint une magnitude de 4,0.

Des éruptions fréquentes. L'éruption s'est produite sur le flanc latéral de l'Etna, une première depuis dix ans, selon le vulcanologue Boris Behncke. L'Etna, qui culmine à 3.300 mètres, est le plus important volcan en activité en Europe, avec des éruptions fréquentes, connues depuis au moins 2.700 ans. Sa dernière phase éruptive remonte au printemps 2017 et la dernière grosse éruption à l'hiver 2008/2009. Fin mars, une étude publiée dans la revue Bulletin of Volcanology a révélé que l'Etna glissait très lentement vers la Méditerranée, à un rythme constant de 14 millimètres par an.

Le Stromboli aussi s'est réveillé. La protection civile surveille a également renforcé mardi sa surveillance du volcan Stromboli, qui s'est réveillé mardi en crachant des fragments de lave et dont l'activité semble liée à celle de l'Etna selon les experts. Le Stromboli est une île volcanique faisant partie des îles Eoliennes, au nord-est de la Sicile.