Indonésie : un avion de Lion Air, avec 189 personnes à bord, s'est abîmé en mer

, modifié à
  • A
  • A
Les restes du Boeing sont recherchés dans une zone d'une profondeur de 30 à 40 mètres près des côtes indonésiennes.
Les restes du Boeing sont recherchés dans une zone d'une profondeur de 30 à 40 mètres près des côtes indonésiennes. © RESMI MALAU / AFP
Partagez sur :
Le PDG de la compagnie a révélé que l'appareil avait subi une réparation peu de temps avant son décollage de Jakarta lundi matin.

Un Boeing 737 de la compagnie indonésienne Lion Air qui transportait 189 personnes s'est abîmé lundi matin au large des côtes peu après son décollage de Jakarta, ont annoncé les autorités. Il avait été juste avant son départ l'objet d'une réparation, a révélé le PDG de la compagnie. 

Demande pour revenir à l'aéroport. L'appareil avait demandé à revenir à l'aéroport de la capitale peu avant que le contact ne soit rompu avec le contrôle aérien vers 6h30 (1h30 lundi en France). L'avion était à destination de Pangkal Pinang, une ville de l'île de Bangka, au large de Sumatra.

Le site de suivi des vols Flightradar montre sur une carte la trajectoire de l'appareil, un Boeing 737 Max 8, qui après son décollage sur un cap sud-ouest vire largement par le sud sur 180 degrés avant de mettre le cap au nord-est. Le tracé s'interrompt soudainement au-dessus de la mer de Java, non loin de la côte.

Des recherches dans une zone peu profonde. "L'avion s'est écrasé dans l'eau", a déclaré Yusuf Latif, porte-parole de l'agence chargée des recherches. "Nous sommes toujours en train de chercher les restes de l'appareil", a-t-il ajouté en précisant que le Boeing était dans une zone d'une profondeur de 30 à 40 mètres.

Une réparation qui relève d'une "procédure normale". L'appareil avait subi récemment des réparations suite à un problème technique, a dit le PDG de la compagnie aérienne indonésienne Edward Sirait. Il "a été réparé à Denpasar", sur l'île de Bali, "puis a volé vers Jakarta". "Les techniciens à Jakarta ont reçu des notes et ont fait une autre réparation avant qu'il ne reparte vers Pangkal Pinai", la destination qu'il devait rejoindre lundi, a précisé le responsable, tout en expliquant qu'il s'agissait "d'une procédure normale".

Des accidents fréquents. L'Indonésie, un archipel d'Asie du Sud-Est de 17.000 îles et îlots, est très dépendante des liaisons aériennes, et les accidents sont fréquents. Un adolescent de 12 ans avait en août survécu à l'accident d'un avion qui avait fait huit morts dans une zone montagneuse de la province très reculée de Papouasie. En décembre 2016, 13 personnes avaient péri dans l'accident d'un avion militaire près de Timika, autre région montagneuse de Papouasie.

En août 2015, un ATR 42-300 de la compagnie indonésienne Trigana Air, qui transportait 44 passagers adultes, cinq enfants et cinq membres d'équipage, tous indonésiens, s'était écrasé par mauvais temps dans les montagnes Bintang. Aucun survivant n'avait été retrouvé. Lion Air, une compagnie à bas coût, avait elle-même été impliquée dans plusieurs incidents.