"Genou à terre" : nouvelle salve de tweets de Trump contre la NFL et ses joueurs

, modifié à
  • A
  • A
150 joueurs de football américain ont mis un genou à terre dimanche avant les matches pour protester contre des propos insultants de Trump. © Brett Carlsen / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Donald Trump a de nouveau attaqué mardi les joueurs de football américain qui ont mis un genou à terre pendant l'hymne national, ce qu'il qualifie de "manque de respect" envers le drapeau.

Donald Trump a publié mardi matin une nouvelle série de tweets visant la NFL, la ligue professionnelle de football américain, et ses joueurs, dont une partie ont mis genou à terre ce week-end pendant l'hymne national en signe de protestation. Ses tweets ont été publiés quelques heures après que toute l'équipe des Dallas Cowboys, avec ses entraîneurs et son propriétaire, a mis genou à terre avant l'hymne national, dans ce qu'ils ont appelé "une déclaration d'égalité et d'unité".

Un "manque de respect" selon Trump. "Les sifflements lors du match de NFL hier soir, quand toute l'équipe de Dallas s'est agenouillée, étaient les plus forts que j'ai jamais entendus. Superbe colère", a notamment écrit Donald Trump. Depuis le week-end, le président américain est en guerre contre la NFL et les joueurs qui mettent genou à terre pendant l'hymne américain, un moyen pour eux de dénoncer les violences policières contre les Noirs aux États-Unis. Le président américain y voit pour sa part un "manque de respect" envers le drapeau américain. "Les audiences de la NFL sont en grosse baisse, sauf avant le début des matches, quand les gens regardent si on va manquer de respect à notre pays !", a-t-il également écrit. 

Dans un autre tweet, Donald Trump demande à la NFL d'adopter une nouvelle règle pour interdire aux joueurs de s'agenouiller pendant l'hymne national, qui est joué avant chaque manifestation sportive outre-Atlantique. 

Le soutien de la NFL et de Nike. Pendant les 16 rencontres de football américain ce week-end, plus de 150 joueurs se sont agenouillés, se sont tenus par les bras ou sont restés aux vestiaires pendant l'hymne américain, dans ce qui est devenu un signe de défiance envers le président américain qui avait qualifié de "fils de pute" les joueurs adoptant cette attitude. De nombreux propriétaires de franchises de NFL ont exprimé leur solidarité avec leurs joueurs, et l'équipementier sportif Nike, sponsor de la ligue, a également apporté son "soutien" aux joueurs.