Fusillades de Vienne : "Des gens étaient couverts de sang"

  • A
  • A
vienne 0:53
© GEORG HOCHMUTH / APA / AFP
Partagez sur :
Un attentat, perpétré par un ou plusieurs hommes lundi soir à Vienne, a causé la mort d’au moins trois personnes dans la capitale autrichienne. Patrick et Mohamed, qui étaient sur place, ont décrit à la télévision autrichienne des scènes glaçantes.

L’Autriche en deuil. Lundi soir, des fusillades ont éclaté à Vienne, causant la mort d’au moins trois personnes. Un assaillant a été tué par la police, mais les autorités autrichiennes cherchent à savoir si un autre suspect était toujours en fuite mardi matin. Dans la capitale autrichienne, la sidération demeure. Lundi soir, veille d’un reconfinement, les rues étaient pleines, et les témoins sont encore sous le choc.

Patrick raconte ainsi à la télévision autrichienne qu’il s’est retrouvé dans le viseur de l’assaillant. "Au dernier moment, quand il s’est mis à tirer, j’ai pu me baisser derrière un muret, et en restant accroupi je me suis enfui", raconte-t-il. 

"On s’est retrouvés en plein milieu de la fusillade"

Mohamed a lui aussi vécu l’horreur de près. "Nous voulions prendre un dernier café avant le confinement, et on s’est retrouvés en plein milieu de la fusillade", témoigne l’homme. "D’un coup, des tirs ont retenti, des gens étaient couverts de sang, par terre. Nous avons aussi vu un fonctionnaire de police se faire gravement blesser."

L’enquête se poursuit, mais selon les premiers éléments délivrés par les autorités, l’auteur abattu par la police était un Allemand sympathisant de l’Etat islamique.

Europe 1
Par Hélène Kohl, édité par Rémi Duchemin