Etats-Unis : la femme blessée par balle dans le Capitole est morte

, modifié à
  • A
  • A
© Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Partagez sur :
Une femme, fervente partisane de Donald Trump, qui avait pénétré dans le Capitole avec d'autres manifestants, est morte après avoir été blessée par balle. Le chef de la police de Washington, Robert Contee, a déclaré lors d'une conférence de presse qu'une enquête avait été ouverte, sans livrer aucune information sur les circonstances du drame.

Une femme blessée par balle dans l'enceinte du Capitole américain, où des partisans de Donald Trump ont semé le chaos pendant plusieurs heures mercredi, est décédée, a déclaré à l'AFP une porte-parole de la police, Alaina Gertz. Le chef de la police de Washington, Robert Contee, a déclaré lors d'une conférence de presse qu'une enquête avait été ouverte, sans livrer aucune information sur les circonstances du drame.

"Une partisane déterminée du président Trump"

Selon des média américains  citant sa famille, cette femme s'appelait Ashli Babbitt, était une ardente partisane du président Donald Trump et vivait dans le sud de la Californie. "La femme est Ashli Babbitt, qui fut militaire pendant 14 ans et a effectué quatre déploiements avec l'armée de l'air américaine", selon la chaîne de télévision KUSI, qui dit s'être entretenu avec son époux.

Ashli Babbitt, qui n'a pas été à ce stade officiellement identifiée par la police, vivait dans la région de San Diego, dans le sud de la Californie, avec son mari qui l'a décrite comme "une partisane déterminée du président Trump". Il n'avait quant à lui pas fait le déplacement à Washington pour aller manifester.

Aucune précision sur les circonstances du drame ou l'auteur du coup de feu

Des centaines de supporters de Donald Trump ont envahi pendant plusieurs heures mercredi le Capitole, symbole par excellence de la démocratie américaine, interrompant la session parlementaire qui devait confirmer la victoire de Joe Biden. C'est au cours de ces scènes de chaos, durant lesquelles certains policiers protégeant les lieux et les élus avaient l'arme au poing, qu'une femme a été blessée par balle à l'intérieur du Capitole. Elle est décédée peu après avoir été touchée, a indiqué le chef de la police de Washington sans livrer aucune précision sur les circonstances du drame ou l'auteur du coup de feu.

"Je ne sais vraiment pas pourquoi elle a décidé de faire ça", a déclaré la belle-mère d'Ashli Babbitt, citée par une journaliste de la chaîne Fox 5. Sur son compte Twitter, Ashli Babbitt se présentait comme "ancienne combattante" et "libertarienne", affichant son amour pour son pays. Elle avait récemment retweeté de nombreux messages de personnes se rendant à Washington pour manifester à l'appel de Donald Trump. Mardi, Ashli Babbitt avait répondu à l'une d'entre elles qui se plaignait de l'annulation de son vol: "Rien ne nous arrêtera... Ils peuvent essayer, essayer et essayer mais la tempête est là et elle descend sur (Washington) DC dans moins de 24 heures... Du noir vers la lumière!"

Europe 1
Par Europe 1 avec AFP