Etats-Unis : explosion dans une usine pétrochimique au Texas

, modifié à
  • A
  • A
explosion Port Neches Texas usine chimique
Une explosion dans une usine chimique du Texas, dans le sud des Etats-Unis, a eu lieu tôt mercredi. © Capture écran Twitter
Partagez sur :
Une explosion a eu lieu dans une usine chimique au Texas, dans la ville de Port Neches. Les pompiers locaux appellent à l'évacuation d'une zone de 800 mètres autour de l'usine TPC. 

Une explosion dans une usine chimique du Texas, dans le sud des Etats-Unis, a eu lieu tôt mercredi. Sur leur page Facebook, les pompiers locaux ont posté un message d'alerte : "Merci de noter que tout le monde doit évacuer la zone dans un rayon d'un demi-mile (800 mètres) autour de l'usine TPC de Port Neches". La ville, située dans le comté de Jefferson, compte près de 10.000 habitants.  

Une énorme boule de feu a été projetée dans l'atmosphère, selon les secours. Sur Twitter, quelques internautes ont partagé des vidéos impressionnantes de l'usine en flammes ou du moment de l'explosion. 

Un juge local, Jeff Branick, a déclaré au site local d'informations KFDM News qu'aucun blessé n'avait été signalé. Le lieu de l'explosion est une usine pétrochimique située à 135 kilomètres de Houston, une des plus grandes villes des Etats-Unis.

200 personnes travaillaient dans l'usine

Le groupe TPC, qui exploite l'usine, a indiqué que l'explosion avait eu lieu dans une "unité de traitement", vers 01h00 du matin heure locale, 7 heures du matin en Europe. "Le groupe TPC a activé son plan de préparation aux situations d'urgence et a demandé l'intervention des pompiers de Port Neches et de Huntsman. Cette intervention se poursuit jusqu'à ce que la situation revienne sous contrôle, aussi rapidement que possible", a indiqué le groupe pétrochimique.

"Le personnel présent sur le site a été entièrement évacué. Trois employés ont été blessés et sont actuellement soignés. Désormais, notre objectif est d'assurer la sécurité des membres des secours et de minimiser l'impact sur l'environnement", a-t-il ajouté.

Plus de 200 personnes travaillaient dans l'usine, selon le site internet du groupe. L'usine produit du butadiène, un gaz inflammable qui est notamment utilisé dans la production de caoutchouc synthétique, ainsi que dans des mélanges pétrochimiques, associé au butane.