En Roumanie, des habitants réélisent un maire... mort quelques jours plus tôt

  • A
  • A
Le maire a été facilement réélu. Photo d'illustration.
Le maire a été facilement réélu. Photo d'illustration. © ANDREI PUNGOVSCHI / AFP
Partagez sur :
En Roumanie, les habitants de Deveselu, dans le sud du pays, on réélu dimanche leur maire sortant, pourtant décédé le 17 septembre. Après le scrutin, les villageois ont célébré sa victoire dans le cimetière où il est enterré. 

Mort il y a 11 jours du coronavirus, le maire sortant d'une commune du sud de la Roumanie a été réélu haut la main dimanche lors des élections municipales. Ion Aliman, décédé le 17 septembre à l'âge de 57 ans, a remporté 1.057 voix sur les quelque 1.600 suffrages exprimés à Deveselu, ont rapporté lundi les médias locaux.

Après la clôture du scrutin, les villageois se sont rendus sur sa tombe pour célébrer sa victoire. "Nous sommes allés le féliciter", a écrit sur Facebook une habitante de Deveselu, sous une photo montrant des dizaines de personnes brandissant des bougies dans le cimetière local.

La commune avait déjà défrayé la chronique 

Avant les électeurs, les moutons de Deveselu avaient déjà défrayé la chronique en se retrouvant au centre d'une guerre improbable entre un villageois et le commandement du bouclier antimissile américain, inauguré en 2016. Les 250 brebis de Dumitru Bleja étaient devenues malgré elles une menace pour la sécurité du site militaire: paissant à proximité de la clôture, elles en déclenchaient régulièrement les systèmes d'alerte.

Enjoint de démolir son abri à moutons et de faire paître ses bêtes ailleurs, le villageois avait demandé des dommages de 18.000 euros, mais avait finalement été débouté par la justice en 2018.