En Allemagne, 100 milliards d’euros pour sauver le climat

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Angela Merkel devrait annoncer, à l’occasion d’une journée d’action mondiale en faveur du climat, une série de mesures inédites, avec un budget énorme, pour lutter contre le dérèglement climatique.

Ils seront des millions à défiler un peu partout dans le monde, vendredi, à l’occasion d’une grève mondiale pour le climat. Des millions de jeunes - et de moins jeunes - qui n’auront qu’un message : faire de la lutte contre le réchauffement climatique une priorité.

Et c’est précisément cette date qu’a choisi Angela Merkel pour présenter un immense paquet de mesures écologistes. La chancelière allemande avait sommé ses ministres d'y travailler tout l'été car pour elle, c'est un "défi de l'humanité". Et selon les premières informations, le plan présenté pourrait être spectaculaire, et le budget consacré énorme.

Paradoxalement, la coalition d’Angela Merkel n’a pas fait d’économies d’électricité pour accoucher du plan. Lumières allumées toute la nuit, le gouvernement a planché jusqu’aux petites heures vendredi matin. Au total, un pacte pour le climat de 130 pages et un chiffre pas encore officiel, mais qui sera historique s’il se confirme : 100 milliards d’euros pour la planète, c’est deux fois plus que ce que l’Allemagne avait dépensé pour sauver ses banques en 2008.

40 à 50 milliards sur quatre ans

Concrètement, 40 à 50 milliards d’euros devaient être débloqués d’ici quatre ans. On n’a pas le détail précis des mesures. Parmi les pistes évoquées ces derniers jours, il y avait le triplement des taxes sur les billets d’avion pour les vols intérieurs, tandis qu’on envisage de supprimer totalement la TVA sur les billets de train.

L’Allemagne a un retard important à rattraper, elle ne parviendra pas à atteindre ses objectifs de réduction de gaz à effet de serre l’an prochain. Le gouvernement met le turbo car il est sous pression, avec les Verts à 25% dans les sondages. Et la journée de vendredi devrait être marquée par une très forte mobilisation citoyenne. L’appel à la grève générale pour le climat a été très relayé et de nombreuses entreprises ont donné leur journée aux salariés pour qu’ils aillent manifester.

Europe 1
Par Hélène Kohl, édité par R.D