Empoisonnement d'Alexeï Navalny : la France dénonce un "acte criminel"

  • A
  • A
Navalny Russie
Alexeï Navalny est hospitalisé à Berlin, après avoir été possiblement empoisonné en Russie. © Yuri KADOBNOV / AFP
Partagez sur :
Alors que le désaccord monte entre l'Allemagne et la Russie sur l'état de santé d'Alexeï Navalny, la France a demandé une "enquête rapide et transparente" sur les circonstances d'un "acte criminel". "Les responsables de cet acte devront être identifiés et traduits devant la justice", affirme Paris.

La France a dénoncé mardi l'"acte criminel" perpétré à l'encontre de l'opposant russe Alexeï Navalny, victime d'un empoisonnement selon l'Allemagne. Le quai d'Orsay a aussi réclamé aux autorités russes une "enquête rapide et transparente". "La France exprime sa profonde préoccupation devant cet acte criminel perpétré à l'encontre d'un acteur majeur de la vie politique russe", a déclaré dans un communiqué le ministère, jugeant "indispensable que les autorités russes diligentent une enquête rapide et transparente qui permette d'établir les circonstances dans lesquelles cet acte a été commis".

"Appui" renouvelé à Navalny

Paris estime que "les responsables de cet acte devront être identifiés et traduits devant la justice" et réitère sa volonté d'apporter à l'opposant ainsi qu'à ses proches son "appui dans ces circonstances difficiles". Peu avant, le Kremlin avait jugé hâtives les conclusions des médecins allemands ayant conclu à l'empoisonnement d'Alexeï Navalny

L'opposant restait mardi en coma artificiel, dans un état grave, même si sa vie n'est pas en danger. Les médecins de l'hôpital de la Charité de Berlin se sont refusés à tout pronostic quant à l'évolution de son état de santé.