Élections américaines : à Madison, le vote par correspondance a explosé

, modifié à
  • A
  • A
Madison bulletin de vote
A Madison les bulletins sont stockés dans la salle du conseil en attendant l'élection. © Théo Maneval / Europe 1
Partagez sur :
Tous les jours jusqu’à l’élection présidentielle américaine le 3 novembre, Europe 1 vous propose un reportage aux Etats-Unis. Ce mercredi, étape à Madison dans le Wisconsin, où le vote par correspondance a été multiplié par dix en raison du coronavirus.
REPORTAGE

Jusqu’au 3 novembre, jour de l’élection américaine, Europe 1 vous emmène aux Etats-Unis avec un reportage quotidien. Ce mercredi, rendez-vous à Madison, dans le Wisconsin, où comme partout, le vote par correspondance a explosé en raison de l'épidémie de coronavirus. Les autorités ont du s'adapter afin d'assurer le bon déroulement du scrutin, tandis que Donald Trump dénonce un risque de fraude massive.

Des dizaines de milliers de bulletins entreposés dans les mairies. Dans la ville de Madison, dans le Wisconsin, comme ailleurs, les votes par correspondance sont déjà très nombreux pour le scrutin du 3 novembre. La peur du coronavirus a poussé les américains à voter par voie postale, déjà plus de 31 millions d’Américains ont voté par anticipation, soit un cinquième du total des électeurs qui avaient voté en 2016.

IMG_0694 (1)

Des contrôles stricts... 

À la mairie de Madison, on le constate, le nombre de bulletins est bien plus élevé qu'à la précédente élection. "On en a dix fois plus qu'il y a quatre ans", constate Jim Verbick, le greffier de la ville. La salle du conseil municipale est remplie de boites contenant les bulletins. "On a du embaucher du monde pour les réceptionner, on est à peu près 50. On range les bulletins dans des boites en fonction du quartier d'où ils viennent et à l'intérieur par ordre alphabétique", précise-t-il. Ensuite "on les entre dans la base de données pour que les gens puissent voir que leur bulletin est bien arrivé", explique l'un des employés.

Découvrez le podcast "Mister President" par Europe 1 Studio

La politique américaine vous passionne ? Vous vous demandez encore comment Donald Trump a-t-il pu être élu ? Découvrez "Mister President par Europe 1 Studio", le podcast d'Olivier Duhamel. De Truman à Obama, de Kennedy à Clinton en passant par les Bush, père et fils… le politologue vous raconte l'incroyable histoire des élections présidentielles américaines depuis 1948.

>>> Retrouvez les 12 épisodes sur notre site Europe1.fr,  sur Apple PodcastsGoogle PodcastsSoundCloud ou vos plateformes habituelles d’écoute.

Face à cet afflux, Donald Trump martèle depuis plusieurs semaines que la fraude des démocrates sera massive, avec toutes les usurpations possibles. Les précautions sont donc nombreuses. Pour voter, il faut suivre une démarche très stricte comme le résume Meghan, qui vote par correspondance pour la première fois. "Les démarches sont strictes, il faut une pièce d'identité avec photo pour récupérer son bulletin, la signature d'un témoin, qui certifie qu'il a bien été rempli dans les règles", explique-t-elle. 

IMG_0697 (2)

...et des résultats différés ?

Quand les bulletins arrivent, l'équipe de la mairie les emmène "dans une pièce ou les employés vérifient la signature de l'électeur et de son témoin, ainsi que les adresses et ensuite les transfère dans une deuxième salle, enfermés dans des boites", détaille Jim Verbick. Contrairement à ce qu'affirme le président américain, impossible de venir revoter une deuxième fois en personne. "Chaque bulletin reçu par la poste est inscrit dans le registre, donc on sait si une personne vient voter deux fois", précise le greffier.

Dans le Wisconsin, le dépouillement aura lieu le jour de l'élection ce qui force les autorités à prendre des précautions. "On laisse en permanence deux personnes dans la pièce, nous sommes les seuls à avoir la clé, il y a des caméras de surveillance, la police est dans le bâtiment, c'est très sécurisé". Le patron du FBI a répété n'avoir aucune preuve de fraude coordonnée à l'échelle nationale. La vraie question est celle des délais pour les résultats dans certains Etats car on peut envoyer son bulletin par la poste jusqu'à trois jours après l'élection. Le résultat au soir du 3 novembre pourrait donc être infirmé quelques jours ou semaines plus tard.

Europe 1
Par Théo Maneval, édité par Guilhem Dedoyard