Ebola en RDC : un mort et deux personnes "guéries"

  • A
  • A
Une campagne de vaccination devait démarrer lundi. Image d'illustration.
Une campagne de vaccination devait démarrer lundi. Image d'illustration. © JOHN WESSELS / AFP
Partagez sur :
26 personnes sont mortes depuis le début de l'épidémie, et plus de 600 sont ciblées par une première campagne de vaccination. 

Une personne est décédée et deux autres sont "sorties guéries" de la maladie à virus Ebola dans le nord-ouest de la République démocratique du Congo, où une campagne de vaccination devait démarrer lundi, a indiqué lundi le ministère de la Santé.

"Un cas de décès a été enregistré (dimanche), deux personnes confirmées malades à virus Ebola sont sorties guéries samedi", a annoncé lundi à la presse le ministre congolais de la Santé, le Dr Oly Ilunga. "Les deux personnes guéries sont retournées dans leurs familles respectives", a-t-il ajouté.

Le mort a été signalé à Mbandaka, ville de 1,2 million d'habitants située à 700 km de Kinshasa alors que les deux guérisons ont été enregistrées à Bikoro, à 600 km de Kinshasa, épicentre de l'épidémie d'Ebola déclarée le 8 mai en RDC.

49 cas au total. Le nombre de personnes décédées de cette épidémie est passé ainsi de 25 à 26 morts. Les nouvelles statistiques font état de "22 cas confirmés, 21 cas probables et 6 cas suspects, soit au total 49 cas", a déclaré le ministre. Les autorités ont également annoncé le démarrage d'une campagne de vaccination à Mbandaka lundi, puis à Bikoro le 26 mai.

"Je suis heureux de vous informer que la vaccination a démarré en ce moment même" en RDC, a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS, alors qu'il prenait parole à une assemblée générale de l'organisation. Le nombre de personnes ciblées par cette première phase de vaccination est estimé à plus de 600, prioritairement le personnel soignant, les contacts des malades et les contacts des contacts, a indiqué le ministre.

Quatre morts dans l'épidémie de 2017. Le gouvernement congolais a déclaré attendre de ses partenaires "300.000 doses" pour cette opération dont la durée n'est pas encore déterminée. Le gouvernement a confirmé avoir déjà reçu 5.400 doses du vaccin contre Ebola. C'est la neuvième fois que la maladie sévit sur le sol congolais depuis 1976. La dernière épidémie en RDC remonte à 2017. Rapidement circonscrite, elle avait fait officiellement quatre morts.

Europe 1
Par Europe1.fr avec AFP