Des colis envoyés au Pentagone suspectés de contenir de la ricine

, modifié à
  • A
  • A
Le ministre Jim Mattis était notamment un des destinataires de ces lettres suspectes.
Le ministre Jim Mattis était notamment un des destinataires de ces lettres suspectes. © ALEX WONG / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :
Plusieurs colis suspectés de contenir de la ricine ont été envoyés cette semaine au Pentagone, à destination notamment du Secrétaire à la Défense Jim Mattis. 

Au moins deux colis postés à destination du Pentagone cette semaine ont été suspectés de contenir de la ricine, un poison très puissant, a indiqué mardi un responsable américain de la Défense. Ces paquets suspects, au nombre d'au moins deux et à destination d'une personne au Pentagone, ont été interceptés lundi dans un centre de tri à proximité, a précisé Chris Sherwood, un porte-parole du ministère de la Défense. 

En attente de confirmation du FBI. Les autorités "ont identifié certains colis suspects" pendant la procédure de filtrage, précisant qu'ils étaient "soupçonnés" de contenir de la ricine, a-t-il ajouté. Il a précisé que les autorités attendaient toujours la confirmation que ces colis contenaient bien cette substance. La police du Pentagone a renvoyé l'affaire au FBI. Un responsable de la Défense a affirmé que les colis étaient à destination du ministre Jim Mattis et de l'amiral John Richardson. 

Le courrier placé en quarantaine. "Des agents du FBI ont en leur possession deux enveloppes suspectes qui avaient été identifiées dans un centre de tri de courrier du Pentagone. Des tests complémentaires de ces enveloppes sont actuellement en cours", a précisé la police fédérale américaine dans un communiqué. Tout le courrier reçu lundi au centre de tri du Pentagone a été placé en quarantaine et "ne pose aucune menace au personnel du Pentagone", a précisé Rob Manning, un porte-parole du ministère de la Défense. 

Donald Trump également destinataire. Une autre "enveloppe suspecte", envoyée au président américain Donald Trump le 1er octobre, a également été interceptée. "L'enveloppe n'est pas rentrée dans la Maison-Blanche", selon le Secret Service, le service de protection des personnalités politiques, qui n'a pas détaillé ce qu'elle contenait. La ricine est le poison le plus violent du règne végétal, 6.000 fois plus puissant que le cyanure. Il s'agit d'une substance mortelle en cas d'ingestion, d'inhalation ou d'injection, et contre laquelle il n'existe pas d'antidote.

 

Mise à jour - Les colis suspects contenaient une substance proche de la ricine. Les colis suspects adressés au Pentagone cette semaine contenaient une substance proche de la ricine, mais il ne s'agissait pas de ce poison très puissant, a indiqué mercredi la responsable de la communication du Pentagone, Dana White. "Il semble qu'il s'agissait d'une substance dont la ricine est dérivée, et l'enquête est encore en cours", a indiqué Dana White. "Ce n'était pas de la ricine", a-t-elle ajouté.