Covid-19 : à Rome, dernier week-end de liberté avant le reconfinement

  • A
  • A
confinement Rome 1:35
Les italiens profitent dimanche des rues de Rome avant d'être reconfinés lundi. © Filippo MONTEFORTE / AFP
Partagez sur :
Un an tout juste après le premier confinement, l'Italie referme ses bars et restaurants. Le gouvernement a décrété le confinement total de sa population pour trois semaines, soit jusqu'au 6 avril. Alors, à Rome, les Italiens profitent, ce week-end, de leurs derniers instants de liberté.
REPORTAGE

Sur la place Navone, dans le centre de Rome, de nombreuses familles sont de sorties. Les terrasses font le plein pour ce dernier week-end de liberté avant le reconfinement. Un an après le premier l'Italie somme de nouveau sa population de rester chez elle à partir de lundi et jusqu'au 6 avril. Le pays affronte une troisième vague rapide et violente de Covid-19, en raison notamment du variant anglais qui fait flamber le nombre de contaminations.

"On profite d'être dehors sur cette belle place, avant d'être enfermées", explique Angela, venue savourer son dernier aperitivo. Assise face aux fontaines romaines avec une amie, elle est encore sous le choc. "À l'annonce de ce reconfinement, j'ai eu une crise de panique. C'est trop difficile d'accepter cette nouvelle fermeture", confie-t-elle. 

"Ça nous met complètement à genoux"

Dès lundi matin, les bars et les restaurants seront à nouveau fermés dans toute l'Italie. Derrière son comptoir, Paolo sert ses derniers clients romains. Il est dépité. "Le confinement, on a déjà donné l'an dernier, ça nous avait fait très peur, donc nous avions été bien disciplinés. Mais maintenant, ça nous met juste complètement à genoux".

Les restaurants et boutiques de la capitale ont ainsi vu passer une foule de Romains pour ce dernier week-end d'ouverture et de libre circulation, avant le retour de l'attestation de déplacement obligatoire. Plusieurs places et rues ont même dû être fermées par les forces de l'ordre.

Europe 1
Par Blandine Hugonnet, édité par Manon Bernard