Combats en Birmanie : quelque 60.000 réfugiés au Bangladesh

  • A
  • A
Quelque 60.000 personnes ont fui la Birmanie et gagné le Bangladesh ces huit derniers jours.
Quelque 60.000 personnes ont fui la Birmanie et gagné le Bangladesh ces huit derniers jours. © AFP
Partagez sur :
Quelque 60.000 personnes ont fui la Birmanie et gagné le Bangladesh ces huit derniers jours, en raison des combats qui opposent l'armée et la rébellion rohingya.

Quelque 60.000 personnes, principalement des Rohingyas, ont fui la Birmanie et gagné le Bangladesh ces huit derniers jours, en raison des combats qui opposent l'armée et la rébellion rohingya dans le nord-ouest du pays, a annoncé samedi le Haut commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR).

Un chiffre qui "va continuer à augmenter", selon le HCR. "Le chiffre estimé est de 58.600 selon les différentes agences humanitaires, et va continuer à augmenter", a déclaré la porte-parole du HCR, Vivian Tan. Vendredi, l'ONU avait fait état de 38.000 réfugiés arrivés au Bangladesh en l'espace d'une semaine au cours de laquelle les combats ont fait plus de 400 morts. Au moins 250.000 personnes sont par ailleurs privées d'aide alimentaire dans le nord-ouest de la Birmanie où les distributions du Programme alimentaire mondial ont été suspendus en raison des combats.

Des violences démarrées le 25 août. Les violences ont commencé après l'attaque le 25 août d'une trentaine de postes de police par la rébellion naissante, l'Arakan Rohingya Salvation Army (ARSA), qui dit vouloir défendre les droits des Rohingyas. Depuis ce jour là, l'armée birmane a lancé une vaste opération dans cette région très pauvre et reculée. Malgré des décennies de restrictions et de persécutions en Birmanie, où cette minorité musulmane (1 million de personnes) est marginalisée et considérée comme étrangère, les Rohingyas n'avaient jusqu'à présent presque jamais recouru à la lutte armée.