L'ONU appelle la Birmanie à la "retenue" contre sa minorité musulmane

, modifié à
  • A
  • A
(Photo d'illustration.)
(Photo d'illustration.) © AFP
Partagez sur :
Les combats qui opposent des rebelles musulmans rohingyas et l'armée birmane ont fait au moins 400 morts en une semaine.

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres a appelé vendredi les forces de sécurité birmanes à la "retenue" contre la minorité musulmane du pays. "Le secrétaire général s'inquiète fortement des informations sur les débordements durant les opérations conduites par les forces de sécurité de Birmanie dans l'État de Rakhine et il appelle à la retenue et au calme pour éviter une catastrophe humanitaire", a indiqué un porte-parole. 

Les combats qui opposent des rebelles musulmans rohingyas et l'armée dans le nord-ouest de la Birmanie ont fait au moins 400 morts en une semaine et poussé des dizaines de milliers de personnes à fuir vers le Bangladesh.

Erdogan dénonce un "génocide". Recep Tayyip Erdogan a lui qualifié de "génocide" les violences perpétrées à l'encontre des Rohingyas. "Il y a un génocide là-bas", a déclaré le président turc lors d'un discours célébrant la fête musulmane du sacrifice (Aïd al-Adha), à Istanbul. "Ceux qui ferment les yeux sur ce génocide perpétré sous couvert de démocratie en sont les collaborateurs".  Le président turc a également réitéré vendredi sa volonté d'aborder le sujet lors de l'Assemblée générale de l'ONU à New York, plus tard ce mois-ci. 

Selon les derniers chiffres donnés vendredi par l'ONU, 27.400 personnes sont arrivées au Bangladesh depuis le 25 août et 20.000 seraient bloquées à la frontière. Ces réfugiés sont majoritairement des Rohingyas. Plus de 400.000 réfugiés rohingyas se trouvent déjà au Bangladesh après avoir fui des vagues de violences précédentes.