Indonésie : arrestation de cinq djihadistes suspectés de préparer une attaque contre le palais présidentiel

, modifié à
  • A
  • A
Les enquêteurs ont trouvé une bombe au domicile d'un des suspects. © TIMUR MATAHARI / AFP
Partagez sur :

Les cinq suspects préparaient une attaque contre le palais présidentiel. Une bombe a été retrouvée au domicile d'un des djihadistes.

Cinq sympathisants présumés du groupe djihadiste État islamique (EI) ont été arrêtés en Indonésie et du matériel destiné à la confection de bombes a été saisi, a annoncé mardi un porte-parole de la police. Les suspects, un couple marié et trois hommes, ont été arrêtés après une opération des forces antiterroristes visant trois endroits de la ville de Bandung, dans l'ouest de l'île de Java, a précisé Yusri Yunus.

Projet d'attentat contre le palais présidentiel. Selon la police, ils appartiennent au Jamaah Ansharut Daulah (JAD), un groupe ayant prêté allégeance à l'EI accusé d'être à l'origine d'une série d'attentats en Indonésie, notamment ceux commis à Jakarta en janvier 2016 qui avaient coûté la vie à quatre civils. "Nous avons trouvé des preuves dans la maison de l'un des suspects. Il s'agit d'une bombe fabriquée avec des produits chimiques", a expliqué le porte-parole. Selon Yusri Yunus, le groupe préparait l'attaque du palais présidentiel, d'un commissariat de police ainsi que d'officiers durant leur service.

Le groupe avait obtenu selon la police les indications pour fabriquer la bombe à partir d'un message de blog écrit par Bahrun Naim, un Indonésien combattant en Syrie aux côtés de l'EI. Bahrun Naim a été accusé d'avoir dirigé une série de projets d'attentats, la plupart déjoués, en Indonésie ces dernières années.