Catalogne : des pro-indépendance retirent de l'argent aux distributeurs en signe de protestation

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Deux associations indépendantistes ont invité les militants à retirer de l'argent "de préférence entre 8 et 9 heures" dans les cinq banques principales vendredi matin.

De sympathisants de la cause indépendantiste en Catalogne ont effectué vendredi des retraits d'argent, importants ou symboliques, pour protester contre le gouvernement espagnol et les banques qui ont déplacé leur siège social hors de la région.

1.714 ou 155 euros, des sommes symboliques. "C'est une manière de protester. Nous ne voulons aucun mal à l'économie espagnole ou catalane", annonce Roser Cobos, une avocate de 42 ans qui vient de retirer au guichet 1.714 euros, en référence à la date de la prise de Barcelone par les troupes du roi Felipe V. Ce roi réduisit ensuite les droits des régions qui avaient pris parti contre lui dans la guerre de succession. Les indépendantistes en ont fait la date de la perte de leur autonomie. "C'est la seule manière que les Catalans ont de montrer leur désaccord avec l'attitude de l'État espagnol", poursuit-elle.

Joaquim Curbet, un éditeur de 58 ans, a lui retiré au guichet 155 euros, qu'il brandit fièrement, "une somme symbolique, pour protester et mettre la pression au gouvernement espagnol". Le gouvernement a mis en route l'article 155 de la Constitution qui lui permet d'assumer les compétences d'une région autonome.

Des actions "directes et pacifiques". Deux associations indépendantistes, l'Assemblée nationale catalane (ANC) et Omnium Cultural, ont invité les militants sur les réseaux sociaux à plusieurs "actions directes pacifiques" pour montrer leur mécontentement envers le gouvernement de Mariano Rajoy, notamment en retirant de l'argent, "de préférence entre 8 et 9 heures" dans les cinq banques principales. La perspective d'une sécession a fait fuir des centaines de sociétés, à commencer par les deux grandes banques catalanes, CaixaBank, la troisième banque espagnole, et Banco de Sabadell, qui ont déplacé leur siège social hors de la région qui compte pour 19% du PIB national.