Cambodge : Hun Sen justifie son emprise sur le pouvoir

  • A
  • A
Hun Sen s'est adressé aux Cambodgiens, dimanche.
Hun Sen s'est adressé aux Cambodgiens, dimanche. © TANG CHHIN SOTHY / AFP
Partagez sur :
Le Premier ministre cambodgien Hun Sen a pris la tête dimanche d'un grand rassemblement destiné à marquer l'anniversaire de la chute du régime khmer rouge, saisissant l'occasion pour justifier le musellement de l'opposition au nom de la "démocratie".

Des dizaines de milliers de Cambodgiens ont participé à la manifestation organisée par le Parti du peuple cambodgien (CPP), la formation au pouvoir. Celle-ci domine le pays depuis son installation par les forces vietnamiennes qui avaient renversé Pol Pot le 7 janvier 1979.

Au pouvoir depuis 32 ans. Le rassemblement a attiré beaucoup plus de monde que les années précédentes. Il survient alors que l'inamovible Hun Sen - au pouvoir depuis 32 ans - consolide son emprise en éliminant tous ses rivaux avant les élections législatives de juillet. La dissolution en novembre du Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP), le principal parti d'opposition, fut le point d'orgue de cette campagne.

Stabilité depuis l'ère khmère rouge. Devant ses partisans dimanche, le Premier ministre a fait valoir la stabilité et la croissance économique dont bénéficie le Cambodge depuis l'ère khmère rouge qui a vu mourir un quart de la population du pays. Entre 1975 et 1979, au moins 1,7 million de Cambodgiens sont morts d'épuisement, de famine, ou à la suite de tortures et d'exécutions. Les Khmers rouges étaient mus par une utopie marxiste qui prétendait défaire la société de la contrainte de l'argent et bannir la religion.