Brexit : von der Leyen se dite prête à accorder plus de temps à Londres

  • A
  • A
Ursula von der Leyen est défavorable à un Brexit sans accord.
Ursula von der Leyen est défavorable à un Brexit sans accord. © John MACDOUGALL / AFP
Partagez sur :
Pour la candidate à la présidence de la Commission européenne, "un Brexit sans accord serait catastrophique". Emmanuel Macron n'est pas d'accord pour différer une nouvelle fois le divorce, prévu le 21 octobre.

La candidate à la présidence de la Commission européenne, l'Allemande Ursula von der Leyen, s'est dite mercredi prête a accorder plus de temps au Royaume-Uni pour sa sortie de l'UE, si Londres le demande. "Si le Royaume-Uni a besoin de plus de temps, je suis d'accord pour lui accorder plus de temps. Un Brexit sans accord serait catastrophique", a-t-elle déclaré en réponse à une élue britannique au cours de son audition devant le groupe des Verts.

La demande doit être présentée par le gouvernement britannique et la décision doit obtenir l'unanimité des chefs d'État et de gouvernements des 27 membres de l'UE. Elle devrait se heurter notamment au président français Emmanuel Macron, qui refuse de différer une nouvelle fois le divorce désormais prévu le 31 octobre.

Elle a souhaité que le Royaume-Uni reste dans l'UE

Ursula von der Leyen, choisie par des chefs d'État et de gouvernements de l'UE pour succéder à Jean-Claude Juncker à la présidence de la Commission européenne le 1er novembre, doit encore obtenir la majorité de 374 voix lors d'un vote de confirmation par le Parlement européen pour être confirmée. Le vote est prévu la semaine prochaine à Strasbourg.

Au cours des ses auditions par les groupes politiques, Ursula von der Leyen a souhaité que le Royaume-Uni reste dans l'UE. Mais elle a défendu l'accord de divorce conclu entre les 27 de l'UE et Theresa May, rejeté à trois reprises par le Parlement britannique. Les 27 et le Parlement européen refusent catégoriquement de le rénégocier. "Le Brexit n'est pas la fin, mais le début d'une relation future, a-t-elle insisté. "Il est d'une importance cruciale que nous ayons une bonne coopération", a-t-elle ajouté.